En millions d'euros

 

 

 

Sous-jacent

   

2016

 

2015 pro forma

(1)

Les charges financières nettes sous-jacentes incluent les coupons des obligations hybrides perpétuelles, qui sont considérés comme des dividendes en IFRS et ne sont donc pas pris en compte dans le compte de résultat, ainsi que les charges financières et les pertes de change réalisées dans la co-entreprise RusVinyl, et qui, aux normes IFRS font partie du résultat des sociétés associées & des co-entreprises, sont donc incluses dans l’EBITDA IFRS.

Charges nettes sur emprunts

 

a

 

–226

 

–210

Coupons d'obligations hybrides perpétuelles

 

b

 

–111

 

–112

Intérêts et gains/pertes de change réalisées sur la coentreprise RusVinyl

 

c

 

–26

 

–27

Coût d'actualisation des provisions

 

d

 

–106

 

–92

Résultat d'actifs financiers disponibles à la vente

 

e

 

 

Charges financières nettes(1)

 

f = a+b+c+d+e

 

–469

 

–441

Les charges financières nettes sous-jacentes sont passées de -441 millions à -469 millions d’euros sur un an.

  • Le coût d’emprunt sous-jacent net a augmenté de -210 millions d’euros à -226 millions d’euros sur un an, les coûts des swaps de change et l’augmentation des taux d’intérêt étant supérieurs à la diminution de l’endettement et du coût de portage.
  • Les coupons des obligations hybrides perpétuelles étaient de -111 millions d’euros, en ligne avec ceux de l’an passé.
  • Les charges financières liées à la coentreprise RusVinyl étaient restées stables de -26 millions d’euros contre -27 millions d’euros l’an passé.
  • Les coûts d’actualisation des retraites et des obligations environnementales qui, de par leur nature, n’ont aucune incidence sur la trésorie, passent de -92 millions d’euros à -106 millions d’euros sur un an, du fait de l'effet positif des produits exceptionnels sur les prestations de retraite complémentaires en 2015.