Les programmes relatifs à la sécurité des procédés continuent à garantir l'intégrité des opérations et à inclure les bons principes de conception, ainsi que les meilleures pratiques d'ingénierie et d'exploitation. Ces programmes sont axés sur la prévention et le contrôle des incidents, notamment sur les scénarios impliquant des conséquences potentiellement catastrophiques pour les populations ou l'environnement. La Gestion de la sécurité des procédés de Solvay est basée sur les risques.

Solvay met en œuvre des règles et indicateurs pour surveiller :

  1. les programmes d’analyse des risques
  2. l’identification et l’atténuation des situations à risque de niveau 1
  3. la mise en œuvre de systèmes de gestion de la sécurité des procédés sur les sites
  4. le suivi des incidents et les rapports sur ces incidents.

Des bulletins mensuels relatifs à la sécurité des procédés sont largement distribués en 14 langues. Ils décrivent les incidents survenus sur les sites de Solvay et fournissent des recommandations d'amélioration.

Programme d’analyse des risques

Objectifs de Solvay :

2020

100%

des sites dont l'analyse des risques a été mise à jour au cours des cinq dernières années pour toutes les lignes de production

Le principal pilier de l'approche préventive de Solvay, basée sur les risques, est l’analyse des risques des procédés des installations existantes, nouvelles ou modifiées. Une analyse de risques quantifiée constitue une meilleure pratique parmi les sociétés industrielles. En effet, une analyse de risque standardisée permet de quantifier le niveau de risque de chaque scénario d'accident possible, en associant les facteurs de gravité et de probabilité. Le contrôle du risque se fonde sur cette analyse des risques.

Ceci lui permet d'identifier les principaux scénarios d'accidents et de prendre les mesures nécessaires afin de rendre le niveau de risque acceptable. Solvay utilise des méthodes d'analyse de risque à plusieurs niveaux et les adapte au niveau de danger potentiel de chaque procédé pour chaque GBU. De nombreuses GBU de Solvay utilisent une méthode simplifiée - appelée PRAMAPOR - pour la section de produits chimiques présentant des niveaux de risque potentiels faibles.

La réalisation d'un programme d'analyse de risque fait partie du tableau de bord HSE de Solvay régulièrement révisé par le Comité Exécutif.

En %

 

2016

 

2015

 

2014

Périmètre : Sites de production, y compris les sites Cytec récemment acquis, situation de 2016. Les données consolidées pour l’analyse des risques de sécurité des procédés couvrent 134 sites sur un total de 150 sites opérationnels.

Sites avec une analyse de risque mise à jour au cours des cinq dernières années pour toutes les lignes de production

 

65

 

69

 

64

Atténuation des situations à risque de niveau 1

Une approche systématique est utilisée dans l'ensemble du Groupe afin d'identifier efficacement les risques les plus élevés et d'y remédier. La maîtrise à 100 % des situations à risque de niveau 1(situations présentant les niveaux de risque les plus élevés) constitue un élément clé de la politique de sécurité des procédés de Solvay telle que prescrite dans la « Ligne Rouge » de Solvay relative à la gestion des risques relatifs à santé, à la sécurité et à l'environnement. Le Groupe a réussi à maintes reprises à résoudre toutes les situations à risque de niveau 1 dans un délai d'un an.

Les Lignes Rouges sont des règles essentielles qui doivent être respectées car elles couvrent des aspects constituant des risques majeurs pour le Groupe. Toutes les situations à risque de niveau 1 sont validées et rapportées au niveau du Groupe. Ensuite, comme défini dans la Ligne Rouge, elles doivent être atténuées dans un délai maximum d'un an.

Toutes les situations à risque de niveau 1 sont résolues dans l'année. 

La plupart des situations à risque de niveau 1 identifiées concernent un seul site acquis par Solvay en Chine en 2010. Ce site a été soumis à un programme d'analyse de risque complet pour achever l'analyse de risque des procédés requise par la Ligne Rouge de Solvay. Plusieurs situations à risque de niveau 1 ont été identifiées et atténuées en conformité avec la seconde Ligne Rouge du Groupe.

Atténuation des risques de sécurité de procédé (niveau de risque 1)

 

 

2016

 

2015

 

2014

Nombre de "feuille de risque" niveau 1 à la fin de l'année

 

46

 

94

 

217

Systèmes de gestion de sécurité de procédés (GSP)

Objectif de Solvay :

2020

100 %

des sites dotés d’un système de gestion de la sécurité des procédés correspondant à leur niveau de risque

Tous les sites industriels et R&I de Solvay sont tenus de développer et de mettre en œuvre un système ad hoc de Gestion de Sécurité des Procédés (GSP). Ils doivent mettre en œuvre les pratiques GSP requises par le Groupe, adaptées à leur profil de risque, conformément à un système de classification défini en 2015.

En %

 

2016

 

2015

Périmètre: tous les sites de production (sauf les sites Cytec récemment acquis qui seront inclus en 2017).

Sites avec pratiques GSP exigées, conformément à leur niveau GSP

 

90

 

84

Cette norme systématique mais échelonnée, comportant trois niveaux de GSP distincts, constitue une bonne pratique parmi les pairs du secteur. La mise en œuvre du système GSP est évaluée par le biais d'audits internes de Solvay ou d'observations des pratiques GSP par des tiers.

Répartition des sites suivant leur niveau de gestion de la sécurité des procédés (PSM)

En %

 

2016

Sites avec une GSP niveau 1 (Bas)

 

54

Sites avec une GSP niveau 2 (Moyen)

 

34

Sites avec une GSP niveau 3 (Élevé)

 

11

Incidents de sécurité des procédés

Solvay a pour objectif d'éviter tout incident de grande gravité (H et au-delà) et de réduire le taux d'incidents de gravité moyenne. Le taux d'incidents de Solvay (de sécurité des procédés - PSI) est cohérent avec la méthode proposée par l’International Council of Chemical Associations - Conseil international des associations de la chimie) (ICCA) et évaluable.

Les rapports du Groupe sur les incidents de sécurité des procédés s'améliorent progressivement. Le taux d'incidents de Solvay se situe dans la moyenne par rapport aux pairs. Les tendances à la hausse du nombre des PSI rapportés reflètent l'augmentation du nombre de sites remettant des rapports, ainsi que le processus de reporting récemment introduit. Sur la base des données et expériences communiquées parmi les entreprises participant à l'initiative de l’International Chamber of Chemical Industries (ICCA), dans le cadre de son programme pilote sur le reporting des PSI, les processus de reporting de Solvay se sont révélés être parmi les meilleurs, notamment pour ce qui est de sa couverture des différentes régions géographiques.

En %

 

2016

 

2015

 

2014

Légende : Nombre total d’incidents de procédé pour 100 employés à temps plein (employés et contractants, assumant 2000 heures de travail /travailleur/an).

Taux de sécurité des procédés

 

0,7

 

0,6

 

0,4

Solvay a instauré une règle à l’échelon mondial pour les rapports sur les incidents de sécurité des procédés, basée sur une matrice de gravité tenant compte des aspects suivants :

  • les conséquences pour les personnes
  • pour l’environnement
  • les dommages subis par les actifs et les volumes de produits chimiques libérés.

Les incidents déclarables sont classés en fonction de leur gravité (moyenne, élevée, catastrophique). Aucun incident catastrophique n’a été déclaré depuis 2012.

Nombre d’accidents classés par gravité

 

 

2016

 

2015

 

2014

Portée: Tous les sites sous contrôle opérationnel, y compris les sites Cytec récemment acquis.

Moyen

 

259

 

215

 

156

Élevé

 

1

 

1

 

2