Lorem ipsum dolor sit amet (logo) Lorem ipsum dolor sit amet (logo)

Solvay mène des initiatives et des processus concrets pour développer l'engagement et le bien-être de ses employés, ce qui comprend les aspects suivants :

  • développement personnel
  • récompenses et reconnaissance
  • culture inclusive
  • équilibre travail/vie privée

L'objectif 2025 du Groupe est un indice d'engagement de 80 %. Cet indice est utilisé comme critère pour décider si les actions sont nécessaires dans ces quatre domaines.

Objectif stratégique de Solvay :

2025

80 %

de l’Indice d’engagement de Solvay

En 2016, l'engagement de la force de travail de Solvay a fait l'objet d'une évaluation par le biais d'un sondage, une version annuelle abrégée de la « Solvay employee survey », l'enquête de satisfaction des collaborateurs menée pour la dernière fois en 2015 et programmée pour la prochaine fois en 2018. Plus de 23 000 collaborateurs ont répondu à une série de 23 questions sur l’emploi, la gestion et les activités du Groupe dans son ensemble.

Le taux d'engagement déduit d’un nombre limité de questions et reflétant le niveau de satisfaction du personnel de Solvay et son engagement à l’égard du succès de Solvay est de 77 %, une augmentation de deux point de pourcentage par rapport à 2015. Les directeurs de sites ont été informés des résultats et les ont communiqués au personnel afin de pouvoir définir des actions d'amélioration.

L'enquête évalue également les perceptions relatives au bien-être au travail, mesurées à l'aide de quatre questions recouvrant : la charge de travail, le respect mutuel, le soutien par le supérieur hiérarchique immédiat des efforts permettant de réaliser l’équilibre travail/vie privée, et le niveau de satisfaction sur les conditions de travail. La moyenne des réponses favorables accuse une légère augmentation, se situant à 67 % par rapport à 64 % l'année précédente. En 2016, une directive en matière d'équilibre travail/vie privée a été rédigée et distribuée dans l’ensemble du Groupe Solvay.

Dialogue social

L’engagement est également favorisé par un dialogue régulier entre les dirigeants et les collaborateurs du Groupe. Il fait partie intégrante de la culture de Solvay. Solvay considère que le maintien d’une relation de confiance constructive avec l’ensemble des collaborateurs et leurs représentants forme la base de ce dialogue. Cette relation repose sur l’engagement du Groupe à respecter les droits humains fondamentaux des collaborateurs et à garantir leurs droits sociaux. L’accord avec IndustriALL formalise l’engagement du Groupe.

Plus spécifiquement, le dialogue social couvre le dialogue avec les représentants du personnel à quatre niveaux : du site, du pays, de l’Europe et du Groupe.

Solvay Global Forum

En 2015, Solvay a créé un organe mondial de représentation du personnel, le Solvay Global Forum, composé de huit représentants des collaborateurs provenant des sept pays principaux dans lesquels Solvay est actif. Ce forum mondial se réunit une fois par an à Bruxelles avec le Comité Exécutif lors d'une session d'une semaine. Des visioconférences sont organisées chaque trimestre entre le Forum Global Solvay et les cadres supérieurs du Groupe afin de commenter et de discuter des résultats trimestriels du Groupe et de se tenir informés sur les principaux nouveaux projets.

L'un des enjeux majeurs consiste à négocier le Plan Global de Partage des Bénéfices qui donne droit à chaque collaborateur à une part de l'EBITDA du Groupe, et qui recouvre également des critères de durabilité (progrès de l'autoévaluation annuelle de Solvay Way).

Comité d’Entreprise Européen

Un dialogue permanent sur le développement durable a été entamé il y a plus de 20 ans entre Solvay et son Comité d’entreprise européen (CEE). En 2016, le CEE s’est réuni trois fois en séance plénière. La commission Développement Durable du CEE s’est réunie à deux reprises et le secrétariat du CEE s’est réuni 11 fois avec la direction du Groupe, permettant ainsi à ces organes de représentation de participer à l’évolution du Groupe. Les sujets ayant reçu une attention particulière ont été les suivants : fusions et acquisitions, problèmes de restructuration, évolution de l’emploi et des conditions de travail au sein du Groupe et stratégie et développement durable

Les principaux thèmes abordés avec la commission Développement Durable du CEE en 2016 couvrent la nouvelle politique d'actions sociétales, les 5 objectifs prioritaires du Groupe, le nouveau plan relatif à la santé et à la sécurité, le projet « bien-être au travail » ainsi que les résultats de l'évaluation des performances de durabilité du Groupe par des agences de notation extra financières.

Questions de santé et de sécurité dans l’accord IndustriALL

Plusieurs conventions formelles ont été signées avec les syndicats sur différents sites du Groupe, 12 sites aux États-Unis étant par exemple couverts par des régimes de soins de santé basés sur des conventions collectives. Deux conventions de ce type existent en France. La question de la sécurité est reprise dans l’accord signé avec IndustriALL. La spécificité de cet accord mondial réside dans le souhait exprimé par les deux partenaires de le rendre opérationnel de façon concrète et dynamique.

Chaque année, des représentants d’IndustriALL rencontrent les collaborateurs de Solvay pour vérifier la conformité sur le terrain, avec deux missions d’évaluation sur deux sites différents. La première mission mesure les résultats de la politique du Groupe en matière de sécurité. La deuxième examine l’application de l’accord qui, en particulier, couvre formellement les aspects suivants de santé et de sécurité :

  • Garantir de bonnes conditions de travail
  • Gérer les risques au quotidien
  • Définir des politiques internes exigeantes et veiller à leur stricte application
  • Améliorer les performances en matière de sécurité et assurer une surveillance régulière des propres collaborateurs et de ceux des sous-traitants
  • Garantir des conditions de travail saines pour l’ensemble du personnel, quelle que soit la fonction et les risques associés à cette fonction.

Solvay s’efforce d’améliorer encore le niveau de son dialogue social, les relations avec les représentants du personnel étant considérées comme étant primordiales pour son développement futur et son acceptation dans la société au sens large. Ce thème et son niveau de maturité font partie de l’autoévaluation annuelle Solvay Way.

Indicateur de représentation des employés

Les syndicats sont présents sur la majorité des sites de Solvay à travers le monde. L’adhésion à un syndicat est estimée à 20 % en Europe, 30 % en Amérique du Sud, 10 % en Amérique du Nord et 70 % en Asie. L’augmentation constatée en Asie est due à une réévaluation du pourcentage de l’affiliation en Chine (100 %).

Couverture des collaborateurs par des conventions collectives

Les conventions collectives peuvent être négociées au niveau local (site), national (entreprise), sectoriel (p.ex. industrie chimique) ou au niveau du Groupe. Le contenu de ces conventions peut couvrir divers sujets tels que le paiement du travail en équipe ou les structures de rémunération et d’augmentations, le temps de travail, le traitement du travail à temps partiel, la formation, les primes, la participation financière, les régimes de retraite, les contrats de travail et l’égalité hommes-femmes.

Dans la majorité des cas, les conventions collectives couvrent tous les collaborateurs, même s’ils ne sont pas syndiqués. Le taux de couverture par des conventions collectives est de 87,8 % au niveau mondial. Cela comprend une convention collective de groupe appelée Global Performance Sharing Plan et conclue chaque année avec le Solvay Global Forum, par laquelle tous les collaborateurs non exemptés sont couverts.

Ces données indiquent que la liberté d’association est garantie au sein du Groupe et que son application dans la pratique offre à nos équipes des conditions de travail définies d’un commun accord.

Délais de notification minimum relativement aux changements opérationnels

Certaines conventions collectives stipulent des délais de notification pour la consultation et la négociation. L’accord-cadre mondial signé entre Solvay et IndustriALL contient une clause stipulant que les collaborateurs et les syndicats (le cas échéant) doivent être informés à l’avance de tout projet de restructuration. Certaines conventions collectives peuvent spécifier un délai de notification et des dispositions en vue de consultations et négociations.