En 2016, le total des amortissements et dépréciations d’actifs s’élevait à 1 302 millions d’euros, dont :

  • amortissements linéaires de 1 026 millions d’euros pour les activités poursuivies, dont :
    • coût des ventes (614 millions d’euros),
    • frais commerciaux et administratifs (103 millions d’euros),
    • frais de recherche et développement (54 millions d’euros),
    • autres (256 millions d’euros), y compris 231 millions d'euros pour l’amortissement PPA de Rhodia et de Cytec (voir note F3 Autres gains et pertes d’exploitation);
  • perte de valeur nette de 143 millions d’euros pour les activités poursuivies ;
  • perte de valeur de 63 millions d’euros de Solvay Indupa ; et
  • 70 millions d’euros pour les activités abandonnées, dont 11 millions d'euros pour le PPA Rhodia.

En 2015, le total des amortissements et dépréciations s’élève à 978 million d’euros, dont :

  • amortissements linéaires de 772 millions d'euros pour les activités poursuivies, dont :
    • coût des ventes (515 millions d’euros),
    • frais commerciaux et administratifs (97 millions d’euros),
    • frais de recherche et développement (39 millions d’euros),
    • autres (120 millions d’euros), y compris 98 millions d'euros pour l’amortissement PPA de Rhodia (voir note F3 Autres gains et pertes d’exploitation);
  • perte de valeur nette de 48 millions d’euros pour les activités poursuivies ;
  • perte de valeur de 88 millions d’euros de Solvay Indupa en fin d’exercice ; et
  • 71 millions d’euros pour les activités abandonnées, dont 11 millions d'euros pour le PPA Rhodia.