Description

Une liste des risques financiers de Solvay et de la façon dont ils s'appliquent à la Société est reprise ci-dessous :

  • Risque de liquidité (voir note F32 Instruments financiers et gestion des risques financiers aux états financiers consolidés).
    • Rembourser et refinancer à temps les dettes financières
    • Financer ses opérations commerciales et générer des liquidités grâce aux opérations
    • Générer des liquidités grâce aux désinvestissements et aux acquisitions non surpayées
    • Protéger la notation « Investment Grade » du Groupe.
  • Risque de change (voir note F32 Instruments financiers et gestion des risques financiers aux états financiers consolidés).
    • La principale exposition au risque de change du Groupe est celle liée à l'euro et au dollar US
    • L'ensemble des activités du Groupe sont génératrices d'un important flux positif net de dollars US. Par conséquent, une dépréciation du dollar US entraînera généralement moins de recettes et de bénéfices.
    • De plus, dans une bien moindre mesure, le Groupe est également exposé au risque euro/yen japonais, euro/yuan chinois et real brésilien/dollar US
  • Risque lié aux obligations de retraite (voir note F32 Instruments financiers et gestion des risques financiers aux états financiers consolidés) :
    • Exposition à divers plans à prestations définies en fonction des fluctuations des taux d'actualisation, des taux d'inflation et de couverture de sécurité sociale et des taux de longévité attendus, ainsi qu'à l'adossement actif-passif, le tout pouvant avoir un impact important sur les engagements de retraite nets du Groupe
    • Exposition de plans sous-financés aux risques liés aux taux d'intérêt et d'inflation

Prévention et atténuation des risques

Les risques financiers sont analysés, évalués et gérés globalement par la fonction Finance du Groupe, et, plus spécifiquement, par les départements Trésorerie, Comptabilité & Rapports du Groupe, et Administration Fiscale. La prévention des pertes et les efforts d'atténuation forment le fil conducteur des politiques financières du Groupe et de leur contrôle rigoureux.

Un profil financier prudent, une stratégie financière conservatrice et d'importantes réserves de liquide.

  • Suite à l’acquisition de Cytec en décembre 2015, les deux principales agences de notation ont confirmé la notation « Investment Grade » du Groupe, à Baa2/P2 (perspectives négatives) pour Moody’s et une notation de BBB-/A3 (perspectives stables) pour Standard & Poor’s.

Fortes réserves de trésorerie:

  • À la fin 2016, le Groupe possède 1,1 milliards d'euros en trésorerie et équivalents (notamment d'autres instruments financiers actuels) ainsi que 2,4 milliards d'euros en réserves de trésorerie composées de facilités de crédit engagées (deux crédits syndiqués de respectivement 1,5 milliard d'euros et 550 millions d'euros), et 350 millions d'euros supplémentaires de facilités bilatérales avec des partenaires bancaires internationaux clés;
  • Le Groupe a accès à un programme de Bons du Trésor belges pour un montant de 1 milliard d’euros et, comme alternative, à un programme de papier commercial américain pour 500 millions de dollars US.

Notation « Investment Grade » :

  • Le Groupe vise à préserver son classement dans la catégorie « Investment Grade » en maintenant un profil financier prudent. De plus, la gestion de portefeuille et les décisions d'investissement du Groupe, ainsi que ses objectifs de génération de flux de trésorerie, tiennent explicitement compte des paramètres de crédit du Groupe. Solvay a en outre développé une méthodologie financière complète et se fait conseiller par des experts indépendants qui lui permettent de comprendre et d'anticiper les impacts sur la solvabilité découlant de développements financiers et commerciaux;
  • Solvay encourage les discussions transparentes et régulières avec les principales agences de notation.

Diversification géographique et politique de couverture du change

La diversification géographique des capacités de production et des ventes atténue naturellement les risques de change, attendu que les flux de revenus sont alignés sur les dépenses dans la même monnaie.

Politique de couverture du risque de change

Solvay surveille étroitement le marché des changes et se couvre, dès que c'est nécessaire, principalement sur des durées inférieures à un an et généralement comprises entre un an et 18 mois.

  • Afin de couvrir son exposition au risque de change, Solvay utilise des contrats à terme et d'option visant à assurer la valeur des futurs flux de trésorerie en monnaie étrangère.
  • Le Groupe gère centralement son risque de change sur les créances, les dettes et les emprunts pour toutes les sociétés affiliées du Groupe lorsqu'il est possible de s’engager dans de telles transactions, et à l’aide de sociétés financières affiliées locales pour les autres régions.

Politique de couverture des taux d'intérêt

Le Groupe a souscrit la majorité de son endettement net à des taux d’intérêt fixes. Solvay suit de près le marché des taux d’intérêt et s’engage dans des swaps de taux d’intérêt dès que c'est nécessaire.

Contrôle des notations des contreparties du Groupe

Pour ses activités de trésorerie, Solvay travaille avec des institutions bancaires de premier ordre (sélection basée sur les principaux systèmes de notation) et réduit toute concentration de risques en limitant son exposition auprès de chacune de ces banques à un certain seuil fixé en fonction de la notation de crédit de l’institution en question. En outre, Solvay peut investir des avoirs dans des fonds monétaires bénéficiant d’une notation élevée et dans des titres de créances à court terme d’émetteurs souverains à la notation élevée, au moment jugé opportun.

Pour ses activités commerciales, le risque lié aux clients externes et au recouvrement de Solvay est contrôlé grâce à un solide réseau de gestionnaires de crédit et de recouvrements basés dans les zones et pays où le Groupe opère. Les processus de gestion et de recouvrement du crédit s’appuient sur un ensemble de procédures détaillées et sont gérés par des Comités de Crédits à l’échelle du Groupe et des GBU. Au cours des dernières années, ces mesures de limitation des pertes ont conduit à un taux faible record de défauts de paiement des clients.

Optimisation de la Gouvernance des fonds de pension et des régimes de retraite

Gouvernance des fonds de pension : Solvay a défini des orientations pour maximiser son influence sur les décisions des fonds de pension nationaux dans les limites autorisées par les lois nationales, y compris les investissements et le financement, le choix des conseillers, la désignation des mandataires désignés par l’employeur pour les caisses de retraite locales et d’autres actions portant sur la gestion des coûts.

Optimisation des régimes de retraite : Cette optimisation consiste en premier lieu en la réduction de l'exposition du Groupe au risque lié aux régimes à prestations définies en convertissant les régimes actuels en régimes de retraite présentant un profil de risque moindre pour services futurs ou sans les proposer aux nouveaux arrivants. Les plans hybrides, qui combinent les régimes de retraite "cash balance" et les régimes à cotisations définies sont des exemples de plans présentant un profil de risque moindre.

Une analyse globale de gestion des actifs-passifs (Asset Liability Management, ou ALM) des régimes de retraite du Groupe, représentant environ 90 % des engagements de pension bruts ou nets du Groupe, est réalisée sur une base triennale pour identifier et gérer les risques correspondants sur une base globale. Solvay a procédé à une étude de gestion actif-passif (ALM) en 2016.

Processus de contrôle de la conformité à la réglementation fiscale et des politiques de définition des prix de transfert

Le Processus de contrôle de la conformité à la réglementation fiscale comprend le contrôle des procédures et systèmes par le biais de révisions internes et d'audits menés par des consultants externes réputés. Les efforts déployés pour éviter le risque de litiges fiscaux comprennent des analyses détaillées du financement interne des sociétés affiliées, des fusions, des acquisitions et désinvestissements ou des changements proposés dans l'organisation et les opérations de l'activité. Le Groupe fait appel à des experts externes ou à des cabinets d’avocats lorsque les montants en jeu l’exigent.

Des politiques de prix de transfert, des procédures et des contrôles visent à répondre aux exigences des autorités. La documentation des prix de transfert est préparée chaque année pour chaque entité juridique concernée du Groupe qui exige une telle documentation, en conformité avec les lois et pratiques nationales. Ceci est réalisé avec l’aide d’experts internes ou externes, afin de démontrer que la tarification transversale intervient dans des règles de concurrence normales. L’existence et la disponibilité au moment voulu de la documentation sont régulièrement auditées par le département Audit Interne. Des spécialistes internes en prix de transfert assistent les entreprises dans la mise en place de prix intragroupe conformes avec la politique de prix de transfert.

De plus, le département Fiscalité de Solvay accorde une attention particulière à l’interprétation et à l’application correctes de ces nouvelles règles fiscales afin d’éviter de futurs litiges. À cet égard, il met notamment en œuvre les recommandations relatives à l'érosion de la base d'imposition et au transfert de bénéfices (BEPS) du G20/de l'OCDE au niveau des pays afin de garantir que les positions fiscales restent cohérentes avec les nouvelles normes.