Description

  • Le risque stratégique fait référence à l’exposition de Solvay aux évolutions sur ses marchés ou dans le cadre de son environnement compétitif, ainsi que le risque de prise de mauvaises décisions stratégiques.
  • Exemples de gestion des risques:
    • le ralentissement de l’économie, les fluctuations importantes des prix et de la disponibilité de l’énergie et des matières premières,
    • la réduction de la demande sur les marchés principaux du Groupe liée à l’instauration d’une nouvelle législation ou à des agissements de la concurrence, ou à des événements affectant ses principaux clients,
    • de nouveaux entrants sur un marché, une guerre des prix ainsi que des déséquilibres marqués entre l’offre et la demande sur ses marchés,
    • les avancées technologiques permettant de développer des produits de substitution ou des procédés de fabrication plus compétitifs,
    • l’échec du lancement d’un nouveau produit.

Prévention et atténuation des risques

L’impact potentiel des événements préjudiciables est continuellement évalué et pris en charge au niveau des GBU et au niveau du Groupe. Cette année, une attention particulière a été accordée aux points suivants :

  • Analyse systématique et formelle des marchés et des enjeux en matière de commercialisation et de démarrage de projets d'innovation;
  • Développement sur des marchés à croissance supérieure au PIB. Automobile & Aéronautique, Ressources & Environnement, Électricité & Électronique et Agroalimentaire;
  • Développement avec nos clients de solutions sur mesure, critiques pour la mise en oeuvre de programmes spécifiques;
  • Adaptation des opérations aux énergies nouvelles et aux marchés CO2;
  • Plus grande concentration sur la conversion et la génération de cash.

L'intégration de Cytec a déjà tenu ses promesses en 2016, dépassant largement ses objectifs de synergie et de génération de liquidités. Cette acquisition a déjà permis au Groupe d’étendre sa présence sur le marché en plein essor des matériaux composites pour l’aérospatial.  En 2016, le développement de nouvelles plates-formes aéronautiques à contenu élevé de composites a été contrebalancé par une plus faible production d'avions de générations précédentes. Cependant, Solvay reste bien positionné pour la croissance grâce à de nouveaux programmes de production d'avions intégrant davantage de matériaux composites (augmentation attendue pour l'A320neo, le B737 MAX et le Joint Strike Fighter).

La transformation du portefeuille s’est poursuivie en 2016 avec la réduction par le Groupe des activités cycliques à faible croissance avec la vente de ses participations dans Inovyn, Vinythai et Indupa et la cession engagée de l'activité acétate de cellulose.