Les coûts de l’énergie sont une partie importante de la structure des coûts du Groupe.

Les coûts nets de l’énergie ont représenté près de 0,61 milliard d’euros en 2017(2), supérieurs de 11 % environ à ceux de 2016. Les sources d’énergie se répartissent entre l’électricité et le gaz (69 %), le coke, le coke de pétrole, le charbon et l’anthracite (27 %) et la vapeur, le fioul et autres (5 %).  Plus de la moitié des dépenses ont eu lieu en Europe (53 %) suivie des Amériques (28 %), de l’Asie et du reste du monde (19 %). Depuis de nombreuses années, le Groupe mène une politique énergétique dynamique. Grand consommateur d’énergie, Solvay exploite un parc de génération d’électricité, d’une capacité totale installée de 900 MWe environ.

Energy Services (SES) est dédiée à l’optimisation des coûts énergétiques et des émissions de carbone de Solvay. En particulier, SES déploie le programme d'excellence SOLWATT® pour identifier et dégager des économies d'énergie et d’émissions CO2 sur les sites de production existants, grâce à des améliorations opérationnelles et technologiques mais également en encourageant les changements de comportements de gestion. La première phase SOLWATT® a été lancée en 2011 et elle couvre aujourd’hui à peu près toutes les dépenses énergétiques du Groupe. Une deuxième phase a été lancée en 2016. Vers la fin de 2017, elle avait été déployée sur la plupart des sites à grande consommation d’énergie, représentant 41 % de la consommation du Groupe. Les nouvelles économies annuelles réalisées par les actions terminées en 2017 sont estimées à 9 millions d’euros soit 1,5 % des coûts énergétiques de Solvay et les réductions d’émissions à 0,1 Mt CO2. Soda Ash & Derivatives et Specialty Polymers figurent parmi les principaux bénéficiaires

La dépense en matières premières du Groupe s’élevait à environ 2,5 milliards d’euros en 2017, 16 % de plus qu’en 2016. Les matières premières peuvent être divisées en plusieurs catégories : dérivés du pétrole brut environ 42 %, dérivés minéraux environ 22 % (fibre de verre, silice de sodium, silicate de calcium, phosphore, hydroxyde de sodium, etc.), produits dérivés du gaz naturel (9 %), produits biochimiques environ 12 % (glycérol, guar, alcool gras, alcool éthylique, etc.), autres comme composites (près de 15 %).

[2] La cession de Functional Polymers n’est pas incluse. Les consommations et dépenses d’énergie des activités de polyamide qui seront cédées à BASF ne sont pas reprises dans le rapport, car ces actifs ne sont plus dans le périmètre de consolidation du rapport financier du Groupe. Toutefois, les consommations et les dépenses d’énergie des activités Performance Polyamides au site de Paulinia, Brésil, sont toujours dans ce rapport car ces activités ne sont pas comprises dans la transaction avec BASF.