Les charges financières nettes sur une base IFRS étaient de -298 millions d’euros contre -394 millions d’euros sur une base sous-jacente. Les -96 millions d’euros d’ajustements réalisés sur les charges financières nettes IFRS comprennent :

  • 32 millions d'euros sur le coût net des emprunts, essentiellement liés à un coût exceptionnel de gestion de la dette nette, c'est-à-dire l'offre de rachat des obligations senior au début du mois d'octobre.
  • -111 millions d’euros liés à la reclassification des coupons des obligations hybrides perpétuelles, traités en tant que dividendes en IFRS, mais en tant que charges financières dans les résultats sous-jacents.
  • -24 millions d’euros liés à la reclassification des charges financières et des gains de change réalisés sur la dette libellée en euros de la coentreprise RusVinyl en charges financières nettes. La différence de 3 millions d’euros par rapport à l’ajustement fait sur l’EBITDA est attribuable à des gains de change non réalisés.
  • 8 millions pour l’impact net de la diminution des taux d’actualisation sur la valorisation des dettes environnementales durant la période.