Lorem ipsum dolor sit amet (logo) Lorem ipsum dolor sit amet (logo)

La gestion de la santé et de la sécurité des collaborateurs couvre la sécurité au travail, l’hygiène industrielle et la santé professionnelle. Elle couvre également la sécurité et l’hygiène des sous-traitants travaillant sur les sites sous contrôle opérationnel de Solvay.

0,65

MTAR*

0,65

LTAR**

1

Accident mortel

*Medical Treatment Accident Rate (MTAR) : nombre d’accidents du travail induisant un traitement médical autre que les premiers soins par million d’heures de travail.

**Lost Time Accident Rate (LTAR) : nombre d’accidents avec arrêt de travail (absence du travail) pendant plus d’un jour par million d’heures de travail.

Définition

La sécurité au travail vise à éviter les blessuressur les lieux professionnels en proposant des conditions de travail sécurisées. La plupart du temps, les accidents sont liés à des chutes lors de travaux en hauteur, à l’utilisation d’outils dangereux et au contact avec les équipements au cours de leur entretien. Ils sont également dus au manque de conformité avec les permis de travail (en ce qui concerne les sous-traitants).

La gestion de l’hygiène industrielle englobe l’évaluation, le contrôle et la gestion de l’exposition des travailleurs à des conditions dangereuses pour la santé, ce qui comprend les agents chimiques dangereux, les risques ergonomiques ou les risques biophysiques.

Au-delà de l’hygiène industrielle, la santé au travail relève de la façon dont Solvay favorise la santé professionnelle aussi bien au niveau collectif qu'individuel. Les éléments essentiels consistent à contrôler la santé du personnel et à améliorer les lieux de travail ainsi que la façon dont le travail est organisé pour protéger au mieux la santé des collaborateurs. La gestion de l’hygiène repose sur plusieurs indicateurs : évaluations du risque d'exposition à des produits chimiques, surveillance médicale, incidence des maladies professionnelles, signes de stress/de réponse à l’urgence médicale et biosurveillance.

Notre démarche

Le Groupe est tenu d’offrir des conditions de travail saines et sûres à ses collaborateurs et ses sous-traitants sur ses sites. Il reconnaît le besoin d’un équilibre approprié entre travail et vie privée.

Code de Conduite de Solvay

Les questions d’hygiène et de sécurité sont supervisées par le Directeur de la Fonction Industrielle du Groupe, qui répond lui-même au membre du Comité exécutif Vincent Decuyper. Le déploiement de programmes de santé et de sécurité est confié à des personnes dédiées à chaque usine. Ces personnes sont chargées du contrôle, du suivi et de la prise de mesures correctives après des accidents, et de la gestion des programmes d’hygiène de travail.

Des politiques dédiées ont pour objectif :

  • Atteindre le zéro accidents professionnels en encourageant les meilleures pratiques et promouvoir une culture dans laquelle tous les collaborateurs partagent l'engagement de Solvay en matière de sécurité ;
  • Parvenir à un niveau élevé de santé et de bien-être physique et psychologique parmi les collaborateurs ;
  • Éviter les maladies professionnelles et l’invalidité grâce à un fort degré de gestion des risques et de contrôle ;
  • Garantir une veille médicale périodique pour ses collaborateurs correspondant aux lois locales et adaptée aux profils de risque individuels obtenus lors d’évaluations d’hygiène industrielle.

Plan d'Excellence Sécurité

158

sites dotés d’un système de gestion de la sécurité

1 311

Initiative Leadership Safety Visits (visites par la direction, dédiées à la sécurité).

Le Plan d'Excellence Sécurité du Groupe est déployé depuis 2015. Il poursuit trois plans d'action essentiels dans le but de réduire toujours plus le taux de MTAR et d'éviter tout accident grave :

  • La mise en place de feuilles de route Hygiène, Sécurité et Environnement (HSE) dans chaque unité ;
  • Une communication claire des attentes de la direction ;
  • Le développement d’un état d’esprit axé sur la sécurité.

Pour éviter les accidents mortels, le Plan d’excellence de sécurité du Groupe est clairement axé sur huit règles qui sauvent la vie (Life Saving Rules), chacune d’entre elles consacrée aux huit activités dangereuses principales (travail en hauteur, sur systèmes avec énergie, circulation, etc.). Le Groupe exige un respect strict par chacun et une application pleine et entière de la part de la direction pour sauver des vies.

Programme d’hygiène industrielle

Le Groupe renforce les mesures de prévention au cas par cas pour les travailleurs potentiellement exposés à des risques particuliers : un nombre limité de processus bien identifiés qui pourraient faire courir des risques plus élevés pour la santé en raison de conditions de manipulations de substances extrêmement préoccupantes (SVHC) sont identifés. Le programme d’hygiène industrielle englobe :

  • Les limites d’exposition professionnelles de Solvay ;
  • Critical Tasks Exposure Screening : cet outil aide les sites à identifier rapidement les situations où l’exposition à des produits chimiques pourrait exiger une attention spéciale et des mesures supplémentaires de contrôle ; au besoin, il déclenche une évaluation de risque plus détaillée pour caractériser les situations potentiellement critiques ;
  • Un outil mondial pour la gestion de l’hygiène industrielle (SOCRATES) : Socrates donne un accès facile et étendu à toutes les méthodes, outils et bases de données par intranet ;
  • Des inventaires complets des produits chimiques au niveau du site, avec une attention spéciale accordée aux SVHC pouvant nuire sérieusement à la santé.

Indicateurs de sécurité au travail

En septembre 2017, Solvay a annoncé un accident mortel lors de réparations d’un toit à Devnya (Bulgarie). L’opérateur a été tué sur le coup, après une chute de 15 m. Cet accident a été analysé en profondeur pour identifier ses causes, et il a déclenché un nouveau plan d'action pour le déploiement des règles permettant de sauver des vies, les Solvay Life Saving Rules, dans toute le Groupe.

Accidents mortels

Effectifs

 

2017

 

2016

 

2015

Périmètre : tous les sites sous contrôle opérationnel de Solvay dont le Groupe gère et contrôle la performance en matière de sécurité. Cela représente 219 sites, y compris les sites de production, R&I, administratifs et fermés – collaborateurs de Solvay et sous-traitants travaillant sur ces sites.

Collaborateurs de Solvay

 

0

 

0

 

0

Sous-traitants

 

1

 

1

 

0

L’objectif prioritaire pour 2025 est une amélioration continue de la sécurité des collaborateurs de Solvay, donc un recul du MTAR. Cet accent mis sur le MTAR plutôt que sur le LTAR reflète l’attention portée par Solvay sur la gravité réelle des accidents, indépendamment du contexte légal local (ou des pratiques de travail adapté) qui influence l’indicateur LTAR.

  • Medical Treatment Accident Rate (MTAR) : nombre d’accidents du travail induisant un traitement médical autre que les premiers soins par million d’heures de travail.
  • Lost Time Accident Rate (LTAR) : nombre d’accidents avec arrêt de travail (absence sur le lieu de travail) pendant plus d’un jour par million d’heures de travail.

Objectif prioritaire de Solvay :

2025

0,5

Réduire de moitié le nombre des accidents induisant un traitement médical et atteindre un MTAR de 0,5.

Base 2014

Accidents du travail avec traitement médical sur les sites du Groupe (MTAR)

Accident par million d’heures de travail

 

2017

 

2016

 

2015

Périmètre : tous les sites sous contrôle opérationnel de Solvay dont le Groupe gère et contrôle la performance en matière de sécurité. Cela représente 219 sites, y compris les sites de production, R&I, administratifs et fermés – collaborateurs de Solvay et sous-traitants travaillant sur ces sites.

Collaborateurs de Solvay et sous-traitants

 

0,65

 

0,77

 

0,77

Collaborateurs de Solvay

 

0,63

 

0,73

 

0,65

Sous-traitants

 

0,70

 

0,86

 

0,94

Accidents du travail avec arrêt de travail sur les sites du Groupe (LTAR)

Accident par million d’heures de travail

 

2017

 

2016

 

2015

Périmètre : tous les sites sous contrôle opérationnel de Solvay dont le Groupe gère et contrôle la performance en matière de sécurité. Cela représente 219 sites, y compris les sites de production, R&I, administratifs et fermés – collaborateurs de Solvay et sous-traitants travaillant sur ces sites.

Collaborateurs de Solvay et sous-traitants

 

0,65

 

0,76

 

0,75

Collaborateurs de Solvay

 

0,70

 

0,69

 

0,67

Sous-traitants

 

0,52

 

0,90

 

0,85

En dépit de la diminution continue du nombre des accidents induisant un traitement médical (MTAR) sur ses sites, les accidents très graves (mortels ou changeant une vie) ne suivent pas la même tendance à la baisse.

Après deux années sans amélioration, la performance en matière de sécurité mesurée par les indicateurs MTAR et LTAR a progressé significativement. Les deux indicateurs étaient au niveau 0,65 en 2017, par rapport à 0,77 et 0,76 en 2016, respectivement. Ces améliorations touchent autant les collaborateurs de Solvay que les sous-traitants.

Accidents du travail : type de lésions

 

 

2017

Périmètre : tous les sites sous contrôle opérationnel de Solvay dont le Groupe gère et contrôle la performance en matière de sécurité. Cela représente 219 sites, y compris les sites de production, R&I, administratifs et fermés – collaborateurs de Solvay et sous-traitants travaillant sur ces sites.

Traumatisme – fracture

 

23

Blessure – coupure

 

18

Brûlure – chaleur

 

3

Brûlure – chimique

 

3

Plaie

 

1

Traumatisme

 

1

Lésions multiples

 

1

Total

 

50

40 % des blessures corporelles survenues cette année ont concerné les mains ou les doigts. En 2017, le Groupe s'est axé sur la prévention des blessures aux mains, en partageant les meilleures pratiques et par des actions de sensibilisation. Ces mesures on eu pour résultat un recul de 25 % du nombre des blessures aux mains par rapport aux deux années précédentes.

Sécurité au travail

Indicateurs d’hygiène industrielle

Solvay utilise l’outil Critical Task Exposure Screening (CTES) pour repérer efficacement en amont les expositions critiques aux produits chimiques sur les lieux de travail. Une caractéristique clé du CTES est de permettre au personnel travaillant dans les ateliers de prendre part au processus, ce qui aboutit finalement à une meilleure appropriation des mesures correctives.

Objectif de Solvay :

2020

100 %

des postes de travail identifiés comme potentiellement exposés aux risques chimiques, ergonomiques ou biologiques ont passé un contrôle systématique Critical Task Exposure Screening

Un projet sur sept années a pour objectif d’évaluer ou de réévaluer tous les postes de travail avec les outils du Groupe en partant d’un contrôle systématique en amont par le CTES d’ici 2020. À l’heure actuelle, le programme est réalisé sur 53 % des sites de production et R&I, avec 38 % des unités de travail déjà évaluées ou réévaluées. À la fin 2017, 2 357 unités de travail ont été identifiées comme exigeant un CTES.

84

sites déployant le programme d’évaluation de l’hygiène suivant le CTES.

66 %

des postes de travail avec un CTES

6 572

collaborateurs couverts par le CTES

10 516

collaborateurs potentiellement exposés à des risques chimiques, ergonomiques ou biologiques

Les évaluations préliminaires issues de CTES ont validé la sécurité de la plupart des postes de travail. Dans les autres cas, une analyse de risque plus détaillée et axée sur les situations ne présentant pas un niveau de sécurité suffisamment clair a finalement identifié un nombre limité de situations exigeant des mesures supplémentaires axées sur la prévention, que ce soit des mesures techniques ou organisationnelles, ou un équipement de protection personnelle.

Indicateurs de santé

L’incidence des maladies professionnelles reflète à la fois les environnements de travail et les conditions d’hygiène industrielle historiques et récents. Les maladies professionnelles reconnues sont classées en deux catégories : à périodes longues ou courtes/moyennes de latence.

La reconnaissance des maladies professionnelles varie selon les pays, en fonction du processus défini par les systèmes nationaux, y compris les commentaires transmis (ou pas) à Solvay. Ces différences entre systèmes officiels expliquent pourquoi la plupart des cas rapportés ici se situent en Europe (par exemple les cas d’amiante en France).

Maladies professionnelles reconnues à latence longue et moyenne/courte

 

 

2017

 

2016

Légende : Les maladies professionnelles à latence longue sont des cancers liés au travail ou autres maladies pouvant survenir plusieurs décennies après exposition. En général, elles sont liées à des expositions dans un passé lontain qui n'existent plus aujourd'hui. Les maladies professionnelles à latence courte/moyenne sont des maladies hors cancers qui surviennent quelques mois ou années après l’exposition professionnelle à un agent causal (par exemple, le bruit, les facteurs de stress ergonomique, les produits chimiques, etc.)

Périmètre : Tous les sites sous contrôle opérationnel de Solvay dont le Groupe gère et contrôle la performance en matière de sécurité et de santé pour ses collaborateurs. Cela représente 219 sites, y compris les sites de production, R&I, administratifs et fermés. Les chiffres ont été consolidés le 31 décembre 2017 ; certains peuvent avoir changé par rapport aux données présentées dans des rapports précédents, car les nouvelles informations reçues des sites de Solvay sont reprises systématiquement, même si elles ont trait à des évènements survenus au cours des années précédentes.

Maladies professionnelles à latence longue (maladies bénines liées à l’amiante, cancers liés à l’amiante, autres cancers)

En Europe

 

10

 

20

Dans le reste du monde

 

0

 

0

Total des maladies professionnelles à période de latence longue

 

10

 

20

Maladies professionnelles à latence courte/moyenne (troubles de l'audition, maladies musculo-squelettiques, autres maladies hors cancers)

En Europe

 

1

 

2

Dans le reste du monde

 

2

 

2

Total des maladies professionnelles à période de latence courte/moyenne

 

3

 

4

Total des maladies professionnelles

 

13

 

23

Taux de maladies professionnelles

 

 

2017

 

2016

Légende : Le taux de fréquence des maladies professionnelles est le nombre de cas de maladies professionnelles reconnues à latence courte/moyenne par million d’heures de travail.

Périmètre : Tous les sites sous contrôle opérationnel de Solvay dont le Groupe gère et contrôle la performance en matière de sécurité et de santé pour ses collaborateurs. Cela représente 219 sites, y compris les sites de production, R&I, administratifs et fermés. Les chiffres ont été consolidés le 31 décembre 2017 ; certains peuvent avoir changé par rapport aux données présentées dans des rapports précédents, car les nouvelles informations reçues des sites de Solvay sont reprises systématiquement, même si elles ont trait à des évènements survenus au cours des années précédentes.

Taux de fréquence des maladies professionnelles (latence courte/moyenne)

 

0,06

 

0,08