Lorem ipsum dolor sit amet (logo) Lorem ipsum dolor sit amet (logo) Lorem ipsum dolor sit amet (logo) Lorem ipsum dolor sit amet (logo) Lorem ipsum dolor sit amet (logo) Lorem ipsum dolor sit amet (logo)

412 millions de m3

Apport d’eau total

328 millions de m3

Prélèvement d'eau douce

5 526 tonnes métriques O2

Intensité en demande chimique d’oxygène

Définition

La gestion de l’eau englobe la gestion des flux et de la qualité, du prélèvement à sa restitution dans l’environnement naturel ou dans tout autre milieu environnemental.

Le prélèvement d’eau douce (million de m3/an) est la quantité d'eau provenant du réseau public (eau potable), des systèmes d’eau douce (rivières, lacs, etc.) ainsi que des sources souterraines (nappes phréatiques).

La Demande Chimique en Oxygène (DCO) est la quantité de substances consommatrices d’oxygène (principalement de la matière organique dissoute) rejetées dans des récepteurs aqueux. La DCO est exprimée en tonnes métriques d'oxygène par an. Outre les espèces azotées et phosphorées, la DOC contribue à l'eutrophisation des eaux.

Notre démarche

La gestion de l’eau et des eaux usées est effectuée dans le système Solvay Care Management System (SCMS), et elle est harmonisée avec les obligations des normes ISO 14001 (édition de 2004), OHSAS 18001 (édition de 2007) et des exigences Hygiène, Sécurité et Environnement (HSE) du Groupe Solvay.

La politique hydraulique du Groupe s'applique à l'ensemble l'entreprise et prévoit un engagement à limiter le prélèvement et la consommation d'eau douce et à garantir que les plans d'eau dans lesquels des effluents sont rejetés conservent leur statut de bonne qualité, afin de minimiser l'impact sur les populations et sur la biote. Solvay se concentre sur la réduction de deux impacts : prélèvement d'eau douce et émissions DCO (Demande Chimique en Oxygène).

Gestion et conformité en matière d’environnement, de sécurité et d’hygiène

Indicateurs et objectifs

Récapitulatif des flux d'eau (2017)

Lorem ipsum dolor sit amet (graphic)
  • En 2017, le prélèvement total d’eau du Groupe a baissé jusqu’à 412 millions de m3, dont 81 % en eau douce. Comparée à 2016, la contribution de l’eau douce a diminué de 5 %.
  • Le total des rejets d'eau du Groupe s'élève à 383 millions de m3, dont 64 % ont été évacués vers les récepteurs d'eau douce. 
  • Des pertes d'eau par évaporation (19 millions de m3) ont lieu dans les TRI (Tours de Refroidissement Industrielles) ou bassins. 
  • L’eau recyclée compte pour environ 65 % du volume total de l'eau utilisée en 2017, ce qui est une amélioration de 6 % comparé à 2016.

Objectifs de Solvay :

2020

-30 %

de l’intensité en eau douce

2020

-30 %

de la demande chimique en oxygène (DCO)

Base 2015

Intensité en eau

 

 

2017

 

2016

 

2015

Périmètre : Conforme au reporting financier.

Intensité du prélèvement d'eau douce (mètres cubes par euro EBITDA)

 

0,15

 

0,26

 

0,28

Intensité de la demande chimique en oxygène (Kg par euro EBITDA)

 

0,0025

 

0,0040

 

0,0045

Le résultat de Solvay en 2017 en matière d’intensité de prélèvement d’eau douce et d’émissions DCO a dépassé de 10 % et 20 %, respectivement, l’objectif pour 2020. Ce résultat est entièrement dû à la sortie non prévue de la GBU Performance Polyamides du périmètre de consolidation à la suite de la décision récente du Groupe de se désengager de cette activité.

Prélèvements et rejets d'eau

 

 

2017

 

2016

 

2015

Périmètre : Conforme au reporting financier.

Prélèvement d'eau douce (million de m3)

 

328

 

491

 

537

Émissions de la demande chimique d’oxygène (DCO) (en tonnes métrique d’O2)

 

5 526

 

7 539

 

8 834

La réduction significative du Groupe en prélèvement d’eau douce est due à la sortie du périmètre de consolidation de la GBU Performance Polyamides (- 181 millions de m3), en partie compensée par l’intégration des GBU Composite Materials (+ 6,3 millions de m3) et Technology Solutions (+ 7,5 millions de m3). De légères augmentations ont été observées dans les GBU Soda Ash and Derivatives (+ 2,5 millions de m3), Solvay Energy Services (+ 2,5 millions de m3) et Novecare (+ 1,5 million de m3) et des diminutions aux GBU Specialty Polymers (- 2,1 millions de m3) et Aroma Performance (- 1,3 million de m3).

L’amélioration du Groupe dans les émissions DCO est due principalement à la sortie du périmètre de consolidation de la GBU Performance Polyamides (- 3 049 tonnes métriques), compensée par les émissions de la GBU Technology Solutions (+ 586 tonnes métriques) nouvellement intégrée. Une augmentation des émissions DCO a été relevée aux sites de Spinetta (GBU Specialty Polymers) en Italie (+ 276 tonnes métriques) et Spartanburg (GBU Novecare) aux États-Unis (+ 238 tonnes métriques), due pour les deux sites à la dégradation de performance de l’unité de traitement des eaux usées. Des diminutions ont été obtenues au site de Vernon (GBU Novecare) aux États-Unis (- 95 tonnes métriques) grâce à un meilleur contrôle de l’unité de traitement des eaux usées et de changements dans le mix de produits. Au total, la mise sous cocon de la production de carbonate de soude au site d’Alexandrie (GBU Soda Ash and Derivatives) en Égypte a résulté en une nouvelle diminution de 243 tonnes métriques des émissions DCO.