Lorem ipsum dolor sit amet (logo) Lorem ipsum dolor sit amet (logo) Lorem ipsum dolor sit amet (logo) Lorem ipsum dolor sit amet (logo) Lorem ipsum dolor sit amet (logo)

Définition

Les émissions d'oxyde d'azote résultent principalement de la combustion des combustibles fossiles tels que le gaz naturel. L'oxyde nitreux (N2O) contribue au réchauffement mondial mais n'a pas l'impact d'acidification du NO et du N2O. Les émissions sont exprimées comme la somme des émissions d'oxyde d'azote (NO et NO2, exprimées comme NO2) à l'exclusion du N2O.

Les émissions d'oxyde de soufre (SO2) sont principalement générées par la combustion d'anthracite ou de charbon.

Composés organiques volatils non méthaniques (NMVOC) : les composés organiques volatils (VOC) sont des composés dont le point d’ébullition standard est inférieur ou égal à 250 °C (Directive européenne 1999/13/CE relative aux solvants). Les NMVOC sont des VOC non méthaniques. Les émissions de méthane de l'activité minière de Solvay sur son site de Green River (Wyoming, USA) ne sont pas incluses. Leur impact est intégré dans l'indicateur d'émissions de gaz à effet de serre.

Les émissions d’oxyde d’azote et d’oxyde de soufre contribuent à l'acidification de l’atmosphère et de l’eau douce. Les émissions NMVOC contribuent à la formation d’ozone troposphérique et de smog estival. Ces catégories de substances sont donc importantes parce qu'elles exercent un impact direct sur la qualité de l’air.

Notre démarche

La gestion de la qualité de l’air est effectuée dans le système Solvay Care Management System (SCMS), et elle est harmonisée avec les obligations des normes ISO 14001 (édition de 2004), OHSAS 18001 (édition de 2007) et les exigences HSE du groupe Solvay.

Solvay s’est engagé à améliorer la qualité de l'air aux niveaux local et régional, en étroite collaboration avec les acteurs locaux. Dans le cadre de son plan environnemental, Solvay se concentre sur les polluants suivants : oxydes d'azote (NOx), oxydes de soufre (SOx), et composés organiques volatils non méthaniques (NMVOC).

Gestion et conformité en matière d’hygiène, de sécurité et d’environnement

Indicateurs et objectifs

Objectifs de Solvay :

2020

-50 %

d’intensité des émissions d’oxydes d'azote

2020

-50 %

d’intensité des émissions d’oxyde de soufre

2020

-40 %

d’intensité des émissions de NMVOC

Base 2015

Intensité des émissions atmosphériques

En kg par euro EBITDA

 

2017

 

2016

 

2015

Périmètre : Conforme au reporting financier.

Oxydes d’azote – NOx

 

0,0042

 

0,0058

 

0,0063

Oxydes de soufre – SOx

 

0,0021

 

0,0028

 

0,0034

Composés organiques volatils non méthaniques – NMVOC

 

0,0022

 

0,0026

 

0,0035

Les avancées de Solvay en 2017 dans le domaine des oxydes d’azote, des émissions d’oxydes de soufre et d’intensité en composés organiques volatils non méthaniques sont d’environ 5,5 % et 9 % supérieures à l’objectif prévu pour 2017, respectivement.

Émissions atmosphériques absolues

En tonnes métriques

 

2017

 

2016

 

2015

Périmètre : Conforme au reporting financier.

Oxydes d’azote – NOx

 

9 466

 

11 098

 

12 210

Oxydes de soufre – SOx

 

4 598

 

5 395

 

6 563

Composés organiques volatils non méthaniques – NMVOC

 

4 949

 

4 968

 

6 781

Les améliorations dans le domaine de l’oxyde d’azote sont le fait, entre autres, de :

  • La sortie du périmètre de consolidation de la GBU Performance Polyamides (- 941 tonnes métriques) :
  • Dans la GBU Solvay Energy Services, la mise en place, en avril 2017, d’un système d’injection d’eau dans la turbine à gaz de Torrelavega en Espagne (- 283 tonnes métriques) et, depuis mars 2017, d’injection d’urée dans l’unité DeNOx installée à la centrale de Tavaux (- 185 tonnes métriques), la réduction du facteur de diffusion des centrales de Brotas au Brésil (- 99 tonnes métriques) et de Pont-de-Claix en France (- 92 tonnes métriques) ;
  • Pour la GBU Silica, la meilleure performance du four de production de silicate au site de Livourne en Italie (- 123 tonnes métriques).

Les améliorations pour l’oxyde de soufre sont le résultat :

  • de l’intégration des émissions SOx (+ 561 tonnes métriques) du site d’Atequiza Jalisc aux États-Unis (GBU Technology Solutions) ; 
  • grâce à la GBU Solvay Energy Services, du plein profit de l’installation, en novembre 2016, d’une unité DeSOx dans le brûleur à charbon au site de Tavaux en France (- 460 tonnes métriques) et de l’installation de la chaudière CFBB à Devnya en Bulgarie (- 375 tonnes métriques) ;
  • de la disponibilité accrue de charbon à faible teneur de soufre pour les centrales et les fours à chaud utilisés par l’usine de carbonate de soude à Torrelavega (GBU Soda Ash and Derivatives) en Espagne (- 300 tonnes métriques) ;
  • de l’utilisation accrue de biomasse à la centrale de Dombasle (GBU Soda Ash and Derivatives) en France, combinée à un facteur vapeur amélioré de la centrale à combustion de gaz naturel au même site (- 136 tonnes métriques).

L’évolution neutre dans les composés organiques volatils non méthaniques est le résultat :

  • de l’intégration des émissions des GBU Composite Materials (+ 111 tonnes métriques) et Technology Solutions (+ 74 tonnes métriques), compensées par le désinvestissement de la GBU Performance Polyamides (- 118 tonnes métriques) ;
  • des légères augmentations de la GBU Specialty Polymers (+ 65 tonnes métriques), compensées par l’amélioration de la GBU Peroxides (- 59 tonnes métriques) et de la GBU Soda Ash and Derivatives (- 45 tonnes métriques).