En millions d'euros

 

2017

 

2016

ACTIF

Actifs immobilisés

 

12 996

 

18 255

Frais d'établissement et immobilisations incorporelles

 

176

 

94

Immobilisations corporelles

 

50

 

51

Immobilisations financières

 

12 770

 

18 110

Actifs circulants

 

7 177

 

1 234

Stocks

 

1

 

4

Créances commerciales

 

1 033

 

181

Autres créances

 

5 875

 

103

Placements de trésorerie et valeurs disponibles

 

230

 

924

Charges à reporter – produits acquis

 

38

 

22

Total de l'actif

 

20 173

 

19 489

PASSIF

Capitaux propres

 

11 077

 

10 726

Capital

 

1 588

 

1 588

Primes d'émission

 

1 200

 

1 200

Réserves

 

1 982

 

1 982

Bénéfice reporté

 

6 307

 

5 955

Provisions et impôts différés

 

254

 

369

Dettes financières

 

3 248

 

7 662

à plus d'un an

 

2 450

 

4 252

à un an au plus

 

798

 

3 410

Dettes commerciales

 

144

 

179

Autres dettes

 

5 410

 

477

Charges à imputer – produits à reporter

 

40

 

76

Total du passif

 

20 173

 

19 489

Dans le bilan clôturé le 31 décembre 2017, l’endettement net de Solvay SA s'élève à 1 900 millions d'euros (contre 4 203 million d’euros en 2016) et il comprend :

  • des comptes bancaires internes transférés de Solvay CICC qui sont inclus dans les autres créances pour un montant de 1 854 millions d’euros et dans les autres dettes pour un montant de 4 919 millions d'euros ;
  • des prêts internes compris dans les immobilisations financières pour un montant de 245 millions d’euros (contre 2 536 millions d’euros fin 2016) et dans les autres créances pour un montant de 3 936 millions d’euros et des emprunts en dettes financières pour un montant de 1 200 millions d’euros (contre 4 907 millions d’euros fin 2016) ;
  • des placements de trésorerie et des valeurs disponibles de 230 millions d'euros. En 2016, le montant de la trésorerie (vis-à-vis de la banque interne) s’élevait à 924 millions d'euros ;
  • des dettes externes (hors Groupe Solvay) dans les dettes financières pour 2 045 millions d'euros (contre 2 750 millions d'euros fin 2016).

La réduction de l’endettement net s’élève à 2 303 millions d'euros et résulte principalement du transfert d’investissements dans les sociétés contrôlées pour 3 024 millions d'euros, en partie compensé par l’acquisition de créances commerciales sans recours pour environ 1 milliard d’euros.

Les autres dettes comprennent le dividende à payer en 2018 (381 millions d’euros).