Définitions

Santé professionnelle

Solvay contrôle les cas de maladies professionnelles déclarables afin de repérer les conditions insatisfaisantes de travail. Le Groupe suit également le taux de fréquence des maladies professionnelles, conformément aux normes GRI. Un indicateur mesure les progrès accomplis dans le déploiement d’un processus de veille médicale basée sur les risques au sein des sites, en vérifiant que chacun d'eux :

  • S’assure que les équipes chargées de la veille médicale aient accès aux données de risque individuel ;
  • Dispose d’une veille médicale ;
  • Procède à une évaluation systématique de l’hygiène industrielle.

En ce qui concerne l’exposition aux produits chimiques, Solvay utilisera la bio-surveillance humaine, lorsqu’applicable, en plus des évaluations de l’hygiène industrielle. Il s'agit d'un outil supplémentaire efficace pour vérifier l’exposition à certains produits chimiques spécifiques. La veille bio-médicale intègre toutes les voies d’exposition de la personne en question.

Hygiène industrielle

L' évaluation systématique et la gestion de l’exposition potentielle des employés aux agents chimiques dangereux ainsi qu'aux risques ergonomiques et physiques sont des éléments clés de la stratégie de protection de la santé du Groupe. Le nombre de sites avec un programme actif d’hygiène industriel reflète la progression dans la gestion des risques. Afin d’optimiser la gestion des données de risque, ainsi que le déploiement des mesures de correction qui en découlent, Solvay met en place une base de données qui contrôle les sites utilisant cet outil. La disponibilité de l’information sur les limites d’exposition pour tous les produits chimiques manipulés dans le Groupe est un élément essentiel du programme d’hygiène industrielle de Solvay. Le nombre de limites d’exposition acceptables est également contrôlé par le Groupe.

Sécurité au travail

Un des cinq objectifs prioritaires de Solvay pour 2025 est de continuellement améliorer la sécurité des collaborateurs. Une attention particulière est accordée au nombre des accidents, ainsi qu'à leur gravité. Cette dernière est mesurée par le taux d’accidents avec traitement médical (MTAR). Cet indicateur est indépendant des législations nationales, qui peuvent influencer l’indicateur du taux d’accidents avec arrêt de travail (LTAR).

  • MTAR/Medical Treatment Accident Rate : nombre d’accidents du travail induisant un traitement médical autre que les premiers soins, par million d’heures de travail;
  • LTAR/Lost Time Accident Rate : nombre d’accidents avec arrêt de travail (absence sur le lieu de travail) pendant plus d’un jour, par million d’heures de travail.

Démarche de gestion

Santé professionnelle

Solvay contrôle la santé professionnelle de ses collaborateurs afin de :

  • Garantir une veille médicale du personnel qui repose sur les risques;
  • Compléter les évaluations de risque d’hygiène industrielle ;
  • Définir des mesures préventives supplémentaires, en conséquence ;

Chaque cas de maladie professionnelle fait l’objet d’investigations : son occurrence peut refléter des conditions de travail historiques, récentes, ou actuelles, inappropriées ou devant être améliorées. Au niveau du Groupe, un réseau de médecins du travail assiste les sites et les Global Business Units afin de donner des directives aux équipes médicales locales. La veille médicale avancée et fondée sur les risques et est stimulée et contrôlée dans tout le Groupe. Solvay adapte la veille médicale périodique à chaque collaborateur, en fonction de son profil de risque et de sa santé. Des profils de risques sont créés dans le cadre du programme d’hygiène industrielle de Solvay.

Hygiène industrielle

Le programme d’hygiène industrielle englobe :

  • Des inventaires complets de produits chimiques au niveau du site, avec une attention spéciale accordée aux SVHC pouvant nuire à la santé ;
  • La définition des limites d’exposition professionnelle pour tous les produits chimiques manipulés dans les opérations;
  • Des limites d’exposition acceptables, développées lorsque les limites officielles sont insuffisantes ou obsolètes. En général, Solvay utilise l’approche de la classification des expositions professionnelles pour les produits chimiques afin de déterminer les niveaux acceptables quand il n’existe pas de limites d’exposition professionnelle nationales ou internationales. Cette approche donne une classification simple, rapide et compréhensible du danger;
  • Critical Task Exposure Screening (CTES), est un outil de contrôle qui aide les sites à rapidement identifier les situations où l’exposition aux produits chimiques pourrait exiger une attention particulière et des mesures supplémentaires de contrôle. Au besoin, il déclenche une évaluation du risque plus détaillée afin de déterminer les conditions de situations potentiellement critiques. Une des caractéristiques de l'outil est de permettre la participation du personnel travaillant dans les ateliers, ce qui aboutit à une meilleure appropriation des mesures correctives;
  • Le déploiement de l’outil international de gestion de l’hygiène industrielle (SOCRATES), qui accorde un accès aisé et répandu à toutes les méthodes, les outils et les bases de données.

Sécurité au travail

Dans le cadre des systèmes de gestion en place dans le domaine de la Santé, la Sécurité et l’Environnement (93 % des sites ont un système de gestion englobant la sécurité, conformément aux normes du Groupe), plusieurs moyens d’action sont poursuivis afin de réduire les MTAR et LTAR et d'éviter tout accident grave :

  • La stricte conformité aux Solvay Life Saving Rules (SLSR), introduites en 2016 :  un ensemble de huit règles spécifiques liées aux activités dangereuses, et qui s’applique à l'ensemble du Groupe ;
  • Une analyse des risques en ce qui concerne les tâches critiques sur les lieux de travail ;
  • Le partage des bonnes pratiques et des enseignements tirés des accidents et des presqu’accidents ;
  • L’implication du personnel dans les actions d’amélioration et la réalisation d’objectifs individuels de sécurité ;
  • Le renforcement continu de la "Solvay Safety Culture", et de la responsabilité concernant la sécurité auprès de l’encadrement.

Indicateurs et objectifs

Indicateurs de santé

Taux de fréquence des maladies professionnelles

 

 

2018

 

2017

Le taux de fréquence des maladies professionnelles est le nombre de cas de maladies professionnelles reconnues à latence courte/moyenne par million d’heures de travail.

Périmètre : tous les sites sous contrôle opérationnel de Solvay dont le Groupe gère et contrôle la performance en matière de sécurité et de santé pour ses collaborateurs. Cela représente 289 sites, y compris les sites de production, Recherche et Innovation, administratifs et fermés. Les chiffres ont été consolidés le 31 décembre 2018. Certains peuvent avoir changé par rapport aux données présentées dans des rapports précédents, car les nouvelles informations reçues des sites de Solvay sont reprises systématiquement, même si elles ont trait à des événements survenus au cours des années précédentes.

Taux de fréquence des maladies professionnelles (latence courte/moyenne)

 

0,08

 

0,06

Maladies professionnelles reconnues à latence longue et moyenne/courte

 

 

2018

 

2017

 

2016

Les maladies professionnelles à latence longue sont des cancers liés au travail ou autres maladies pouvant survenir plusieurs décennies après exposition. En général, elles sont liées à des expositions dans un passé lointain, qui n'existent plus aujourd'hui. Les maladies professionnelles à latence courte/moyenne sont des maladies hors cancers qui surviennent quelques mois ou années après l’exposition professionnelle à un agent causal (par exemple, le bruit, les facteurs de stress ergonomique, les produits chimiques, etc.).

Périmètre : tous les sites sous contrôle opérationnel de Solvay dont le Groupe gère et contrôle la performance en matière de sécurité et de santé pour ses collaborateurs. Cela représente 289 sites, y compris les sites de production, Recherche et Innovation, administratifs et fermés. Les chiffres ont été consolidés le 31 décembre 2018. Certains peuvent avoir changé par rapport aux données présentées dans des rapports précédents, car les nouvelles informations reçues des sites de Solvay sont reprises systématiquement, même si elles ont trait à des événements survenus au cours des années précédentes.

Maladies professionnelles à latence longue
(maladies bénines liées à l’amiante, cancers liés à l’amiante, autres cancers)

En Europe

 

12

 

10

 

20

Dans le reste du monde

 

0

 

0

 

0

Total des maladies professionnelles à période de latence longue

 

12

 

10

 

20

Maladies professionnelles à latence courte/moyenne
(troubles de l’audition, maladies musculo-squelettiques, autres maladies hors cancers)

En Europe

 

4

 

1

 

2

Dans le reste du monde

 

0

 

2

 

2

Total des maladies professionnelles à période de latence courte/moyenne

 

4

 

3

 

4

Total des maladies professionnelles

 

16

 

13

 

23

Le contrôle des maladies professionnelles est essentiel pour améliorer la santé des collaborateurs. Cependant, les chiffres publiés ne reflètent pas exactement les mesures prises sur le terrain, en termes de protection de la santé et de la prévention des maladies professionnelles, car la majorité des cas les plus souvent reconnus sont des maladies à longue période de latence. Le nombre de maladies professionnelles déclarées varie significativement entre les régions et entre les pays, en fonction du processus défini par les systèmes nationaux. Certains pays ont une liste plus longue de maladies à déclarer, avec des organes officiels de santé publique qui reconnaissent la maladie à un taux plus élevé ou qui fournissent une compensation (ce qui encourage les recours). Dans d’autres pays, les collaborateurs sont informés de manière moins systématique des cas. Ces différences expliquent pourquoi la plupart des cas rapportés dans cette section se situent essentiellement en Europe, notamment en France.

Objectif de Solvay :

2020

100 %

des sites de production et de Recherche et d'Innovation dotés d’une veille médicale avancée et basée sur les risques ;

Surveillance médicale poussée et fondée sur le risque

En %

 

2018

 

2017

Périmètre: tous les sites de fabrications et de Recherche et Innovation (excepté les joint-ventures).

Sites de fabrication et de Recherche et Innovation avec surveillance médicale avancée

 

37

 

23

Actuellement, 35 sites procèdent à une biosurveillance humaine de l’exposition. La biosurveillance humaine implique de mesurer la concentration d’une substance ou de ses métabolites dans les fluides humains (comme l’urine ou le sang). La biosurveillance humaine de l’exposition peut être utilisée pour évaluer l’exposition à certains produits chimiques. À la différence du contrôle de la présence dans l’atmosphère de certains agents contaminants sur le lieu de travail, la biosurveillance humaine détecte ce qui a réellement été absorbé par le corps humain, et ce par toutes les voies d’exposition (inhalation, pénétration par la peau, etc.), en tenant compte des conditions de travail (efforts physiques etc.). La biosurveillance humaine aide à vérifier si les mesures de protection sont efficaces. Elle est particulièrement utile pour les substances qui pénètrent la peau, qui exercent un effet systémique ou qui s’accumulent dans le corps.

Biosurveillance humaine de l’exposition

Nombre de sites

 

2018

 

2017

Sites effectuant la biosurveillance humaine des expositions

 

35

 

35

Indicateurs de sécurité au travail

Accidents mortels

Effectifs

 

2018

 

2017

 

2016

 

2015

Périmètre : tous les sites sous contrôle opérationnel de Solvay dont le Groupe gère et contrôle la performance en matière de sécurité. Cela représente 289 sites, y compris les sites de production, Recherche et Innovation, administratifs et fermés, et couvrent les collaborateurs de Solvay ainsi que les sous-traitants travaillant sur ces sites.

Collaborateurs de Solvay

 

0

 

0

 

0

 

0

Sous-traitants

 

0

 

1

 

1

 

0

Objectif prioritaire de Solvay :

2025

0,5

Réduire de moitié le nombre d'accidents induisant un traitement médical, pour arriver à un MTAR de 0,5

Base 2014

Accidents du travail avec traitement médical sur les sites de Groupe (MTAR)

Accident par million d’heures de travail

 

2018

 

2017

 

2016

 

2015

Périmètre : tous les sites sous contrôle opérationnel de Solvay dont le Groupe gère et contrôle la performance en matière de sécurité. Cela représente 289 sites, y compris les sites de production, Recherche et Innovation, administratifs et fermés, et couvrent les collaborateurs de Solvay ainsi que les sous-traitants travaillant sur ces sites.

Collaborateurs de Solvay et sous-traitants

 

0,54

 

0,65

 

0,77

 

0,77

Collaborateurs de Solvay

 

0,58

 

0,63

 

0,73

 

0,65

Sous-traitants

 

0,48

 

0,7

 

0,86

 

0,94

Accidents du travail avec arrêt de travail sur les sites de Groupe (LTAR)

Accident par million d’heures de travail

 

2018

 

2017

 

2016

 

2015

Périmètre : tous les sites sous contrôle opérationnel de Solvay dont le Groupe gère et contrôle la performance en matière de sécurité. Cela représente 289 sites, y compris les sites de production, Recherche et Innovation, administratifs et fermés, et couvrent les collaborateurs de Solvay ainsi que les sous-traitants travaillant sur ces sites.

Collaborateurs de Solvay et sous-traitants

 

0,65

 

0,65

 

0,76

 

0,75

Collaborateurs de Solvay

 

0,71

 

0,7

 

0,69

 

0,67

Sous-traitants

 

0,52

 

0,52

 

0,9

 

0,85

Grâce à l’adoption, au niveau du Groupe, de normes minimum relatives aux huit Solvay Life Saving Rules, aux enseignements tirés en matière de gestion de la sous-traitance, suite aux accidents mortels de 2017 à Devnya, ainsi qu'aux séances de formation de responsabilisation à la sécurité, le nombre d’accidents induisant un traitement médical a significativement reculé. Il passe de 50 en 2017, à 42 en 2018, soit un taux MTAR de 0,65 en 2017 à un taux de 0,54, en 2018. De plus, aucun accident mortel ne s’est produit en 2018.

Les résultats en matière d’accidents avec arrêt de travail restent stables (à 50, soit un taux LTAR de 0,65, identique à celui de 2017). La principale raison pour laquelle il y a eu plus d’accidents avec arrêt de travail que d’accidents avec traitement médical est liée au nombre d’accidents peu graves, qui ne demandent pas d’intervention médicale mais qui conduisent néanmoins à un arrêt de travail.

Accidents du travail – Type de lésions

 

 

2018

 

2017

Périmètre : tous les sites sous contrôle opérationnel de Solvay dont le Groupe gère et contrôle la performance en matière de sécurité. Cela représente 289 sites, y compris les sites de production, Recherche et Innovation, administratifs et fermés, et couvrent les collaborateurs de Solvay ainsi que les sous-traitants travaillant sur ces sites.

Traumatisme – fracture

 

19

 

23

Blessure – coupure

 

10

 

18

Brûlure – chaleur

 

4

 

3

Brûlure – chimique

 

4

 

3

Plaie

 

2

 

1

Traumatisme

 

2

 

1

Lésions multiples

 

1

 

1

Total

 

42

 

50

40 % des lésions corporelles subies concernent les mains ou les doigts. En 2018, l'entreprise s'est penchée sur des mesures de prévention pour ces lésions corporelles. Le Groupe a partagé les bonnes pratiques et a sensibilisé ses collaborateurs avec des formations. Bilan: une diminution de 20 % du nombre de ces blessures, par rapport aux deux années précédentes.

Principale réalisation en 2018

Solvay a progressé dans son cheminement vers la "Creating Safety"; une approche innovante introduite en 2017 au niveau du top management de l'entreprise. 17 sites ont déjà procédé à des évaluations « Safety Climate » ou à des évaluations similaires, afin d'appréhender le niveau de leur culture sécurité. Les sites ont formé les collaborateurs et les sous-traitants pour les sensibiliser et les responsabiliser aux risques liés à la sécurité. Plusieurs équipes de direction des Global Business Units et des Fonctions ont organisé des séances avec les consultants Paul Balmert et Andrew Sharman. Ce type de séances permet d’élaborer une vision commune sur ce que l’entreprise souhaite obtenir en termes de création de culture sécurité, au lieu de se contenter d’éviter les accidents.