En millions d’euros

 

2018

 

2017

ACTIF

Actifs immobilisés

 

13 883

 

12 996

Frais d’établissement et immobilisations incorporelles

 

172

 

176

Immobilisations corporelles

 

55

 

50

Immobilisations financières

 

13 656

 

12 770

Actifs circulants

 

5 457

 

7 177

Stocks

 

0

 

1

Créances commerciales

 

886

 

1 033

Autres créances

 

4 061

 

5 875

Placements de trésorerie et valeurs disponibles

 

492

 

230

Charges à reporter et produits acquis

 

18

 

38

Total de l’actif

 

19 340

 

20 173

PASSIF

Capitaux propres

 

11 207

 

11 077

Capital

 

1 588

 

1 588

Primes d’émission

 

1 200

 

1 200

Réserves

 

1 982

 

1 982

Bénéfice reporté

 

6 436

 

6 307

Provisions et impôts différés

 

323

 

254

Dettes financières

 

3 015

 

3 248

à plus d’un an

 

2 050

 

2 450

à un an au plus

 

965

 

798

Dettes commerciales

 

80

 

144

Autres dettes

 

4 670

 

5 410

Charges à imputer et produits à reporter

 

45

 

40

Total du passif

 

19 340

 

20 173

La baisse du total de l’actif (833 millions d’euros) est le résultat de la combinaison entre une augmentation des actifs financiers (886 millions d’euros) et une diminution des actifs circulants (1 720 millions d’euros) :

  • l’augmentation des actifs financiers (886 millions d’euros) fin 2018 résulte principalement de l’accroissement de la participation détenue dans Solvay Holding Inc par l’intermédiaire de l’apport des actions Ausimont comme suit :
  • l’acquisition d’un montant de 516 millions d’euros soit 33,4 % des actions Ausimont de Solvay France, qui ont été par la suite apportées pour la même valeur ; et
  • l’apport de 66,6 % des actions Ausimont précédemment détenues par Solvay SA, ce qui a dégagé une plus-value de 367 millions d’euros.
  • la diminution des actifs circulants résulte principalement de remboursements significatifs d’emprunts et de créances commerciales par les filiales.

Au passif, la dette financière totalise 3 015 millions d’euros (contre 3 248 millions d’euros fin 2017). La diminution de -233 millions d’euros est due :

  • au remboursement des obligations EMTN (-382 millions d’euros), remplacées par des obligations subordonnées (300 millions d’euros) ; et
  • le remboursement net de papiers commerciaux (-154 millions d’euros).

Les autres dettes comprennent les comptes courants envers les filiales, ainsi que les dividendes à payer en 2019 (397 millions d’euros).