Méthodes comptables

Solvay a mis en place des programmes de rémunération, notamment des programmes de rémunération dont le paiement est fondé sur des actions et réglés en instruments de capitaux propres, et d’autres réglés en trésorerie.

Dans ses plans réglés en instruments de capitaux propres, le Groupe reçoit des services en contrepartie de ses propres instruments de capitaux propres (à savoir par émission d’options sur actions). La juste valeur des services rendus par ses collaborateurs en contrepartie des instruments de capitaux propres qui leur sont octroyés représente une charge. Cette charge est comptabilisée sur une base linéaire dans le compte de résultats consolidé tout au long de la période d’acquisition des droits relatifs à ces instruments de capitaux propres, l’ajustement y afférent étant comptabilisé en capitaux propres. La juste valeur des services rendus par les collaborateurs est évaluée par référence à la juste valeur des instruments de capitaux propres à la date d’attribution. Aucune réévaluation n’est effectuée ultérieurement. À chaque date de clôture, le Groupe procède à une réévaluation du nombre d'options sur actions susceptibles d’être acquises. L’impact de la révision de cette estimation est comptabilisé en résultat en contrepartie d’un ajustement correspondant dans les capitaux propres.

Dans ses plans réglés en trésorerie, le Groupe achète des services en s’engageant à transférer aux collaborateurs qui rendent ces services des montants qui reposent sur le prix (ou la valeur) des instruments de capitaux propres (y compris les actions ou options sur actions) du Groupe (à savoir par émission d’unités d’actions de performance). La juste valeur des services rendus par les collaborateurs en contrepartie de l’octroi des paiements fondés sur des actions représente une charge. Cette charge est comptabilisée sur une base linéaire dans le compte de résultats consolidé tout au long de la période d’acquisition des droits relatifs à ces paiements fondés sur des actions, l’ajustement y afférent étant comptabilisé au passif. À chaque date de clôture, le Groupe procède à une réévaluation des options susceptibles d’être acquises, l’impact des estimations révisées étant comptabilisé en résultat. Le Groupe évalue les services acquis et le passif encouru, à la juste valeur de ce passif. Jusqu’au règlement du passif, le Groupe en réévalue la juste valeur à chaque date de clôture ainsi qu’à la date de règlement, en comptabilisant en résultat de la période toute variation de juste valeur.

Plan de stock-options

Comme chaque année depuis 1999, le Conseil d’Administration a renouvelé en 2018 le plan d’options sur actions proposé aux dirigeants (52 bénéficiaires) dans le but de les associer davantage au développement à long terme du Groupe. Le paiement de ce plan est fondé sur des actions et réglé en instruments de capitaux propres. La plupart des managers concernés ont souscrit aux options qui leur ont été offertes en 2018 à un prix d’exercice de 113,11 euros pour le premier plan et de 108,38 euros pour le deuxième plan, représentant la moyenne du cours de l’action sur les 30 jours qui précédaient l’offre.

Fin décembre 2018, le Groupe détenait 2 722 761 actions propres, inscrites en déduction des capitaux propres consolidés.

Options sur actions

 

2018–2

 

2018–1

 

2017

 

2016

 

2015

 

2014

Nombre d’options sur actions attribuées et encore en circulation au 31 décembre 2017

 

 

 

 

 

316 935

 

759 023

 

346 617

 

378 506

Options sur actions attribuées

 

72 078

 

400 704

 

 

 

 

 

 

 

 

Pertes de droits et options expirées

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Options sur actions exercées

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

–18 152

Nombre d’options sur actions au 31 décembre 2018

 

72 078

 

400 704

 

316 935

 

759 023

 

346 617

 

360 354

Options sur actions exerçables au 31 décembre 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

346 617

 

360 354

Prix d’exercice (en euros)

 

108,38

 

113,11

 

111,27

 

75,98

 

114,51

 

101,14

Juste valeur des options à la date d’évaluation (en euros)

 

20,81

 

19,10

 

23,57

 

17,07

 

24,52

 

22,79

Options sur actions

 

2013

 

2012

 

2011

 

2010

 

2007

 

2006

 

2005

Nombre d’options sur actions attribuées et encore en circulation au 31 décembre 2017

 

371 161

 

456 349

 

91 164

 

83 490

 

69 122

 

67 423

 

47 061

Options sur actions attribuées

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pertes de droits et options expirées

 

 

 

 

 

 

 

–2 130

 

 

 

 

 

–32 238

Options sur actions exercées

 

–3 990

 

–51 390

 

–28 683

 

–81 360

 

–1 064

 

–2 702

 

–14 823

Nombre d’options sur actions au 31 décembre 2018

 

367 171

 

404 959

 

62 481

 

0

 

68 058

 

64 721

 

0

Options sur actions exerçables au 31 décembre 2018

 

367 171

 

404 959

 

62 481

 

0

 

68 058

 

64 721

 

0

Prix d’exercice (en euros)

 

104,33

 

83,37

 

61,76

 

71,89

 

90,97

 

102,53

 

91,45

Juste valeur des options à la date d’évaluation (en euros)

 

20,04

 

21,17

 

12,73

 

14,64

 

17,56

 

19,92

 

10,77

 

 

2018

 

2017

 

Nombre d’options sur actions

 

Prix d’exercice moyen pondéré

 

Nombre d’options sur actions

 

Prix d’exercice moyen pondéré

Au 1er janvier

 

2 986 850

 

97,90

 

3 312 784

 

93,30

Attribuées durant l’année

 

472 782

 

112,39

 

316 935

 

111,27

Pertes de droits et options expirées pendant l’année

 

–34 368

 

90,24

 

–7 292

 

67,99

Exercées pendant l’année

 

–202 164

 

78,58

 

–635 577

 

80,97

Au 31 décembre

 

3 223 101

 

101,32

 

2 986 850

 

97,90

Exerçables au 31 décembre

 

1 674 361

 

 

 

1 563 211

 

 

En 2018, les options sur actions ont conduit à une charge de 9 millions d’euros, calculée par des tiers conformément au modèle Black-Scholes et comptabilisée dans le compte de résultats consolidé dans la ligne « Frais administratifs ».

La valeur du premier plan de stock-option 2018 repose sur :

  • le cours du sous-jacent (action Solvay) : 116,15 euros au 27 février 2018 ;
  • la durée résiduelle jusqu’à l’échéance de l’option : exerçable du 1er janvier 2022 au 27 février 2026, en tenant compte du fait que certaines seront exercées avant échéance ;
  • le prix d’exercice de l’option : 113,11 euros ;
  • le rendement sans risque : 0,76 % (en moyenne) ;
  • la volatilité du rendement du sous-jacent, estimé en fonction du prix de l’option : 21,00 % ;
  • un rendement en dividendes de 2,85 %.

La valeur du deuxième plan de stock-options 2018 repose sur :

  • le cours du sous-jacent (action Solvay) : 112,65 euros au 30 juillet 2018 ;
  • la durée résiduelle jusqu’à l’échéance de l’option : exerçable du 1er janvier 2022 au 30 juillet 2026, en tenant compte du fait que certaines seront exercées avant échéance ;
  • le prix d’exercice de l’option : 108,38 euros ;
  • le rendement sans risque : 0,63 % (en moyenne) ;
  • la volatilité du rendement du sous-jacent, estimé en fonction du prix de l’option : 20,80 % ;
  • un rendement en dividendes de 2,91 %.

Moyenne pondérée de la durée de vie contractuelle restante :

En années

 

2018

 

2017

Plan d’options sur actions 2005

 

0,0

 

1,0

Plan d’options sur actions 2006

 

1,0

 

2,0

Plan d’options sur actions 2007

 

2,0

 

3,0

Plan d’options sur actions 2010

 

0,0

 

1,0

Plan d’options sur actions 2011

 

1,0

 

1,9

Plan d’options sur actions 2012

 

1,1

 

2,1

Plan d’options sur actions 2013

 

2,2

 

3,2

Plan d’options sur actions 2014

 

3,2

 

4,2

Plan d’options sur actions 2015

 

4,2

 

5,2

Plan d’options sur actions 2016

 

5,2

 

6,2

Plan d’options sur actions 2017

 

6,2

 

7,2

Plan d’options sur actions 2018 – 1

 

7,2

 

Plan d’options sur actions 2018 – 2

 

7,6

 

Programme d’unités d’actions de performance

Depuis 2013, le Conseil d’Administration a renouvelé un plan annuel d’attribution d’unités d’actions de performance. Ce plan est proposé aux dirigeants du Groupe dans l’objectif de les impliquer plus étroitement dans le développement du Groupe, en l’intégrant à la politique de rémunération variable à long terme. En 2018, tous les dirigeants concernés ont accepté les PSU qui leur étaient proposés au prix d’attribution de 113,11 euros. Les unités d’actions de performance (Performance Share Units - PSU) sont un plan dont le paiement est fondé sur des actions et réglé en trésorerie, grâce auquel les bénéficiaires obtiendront des prestations en espèces, sur la base du cours de l’action Solvay ainsi que des conditions de performance et des dividendes à recevoir.

Chaque plan a une période d’acquisition de trois ans, à l’issue de laquelle un règlement en trésorerie aura lieu, si les conditions d’acquisition sont remplies.

Unités d’actions de performance

 

Plan 2018

 

Plan 2017

Nombre de PSUs

 

215 567

 

222 746

Date d’attribution

 

27/02/2018

 

23/02/2017

Date d’acquisition

 

01/01/2021

 

01/01/2020

Période d’acquisition des droits

 

31/03/2018 au 31/12/2020

 

31/03/2017 au 31/12/2019

Conditions de performance

 

40% des PSUs initialement attribuées dépendent du % de croissance annuelle de l’EBITDA sous-jacent sur une période de 3 ans (2018, 2019, 2020)

 

40% des PSUs initialement attribuées dépendent du % de croissance annuelle de l’EBITDA sous-jacent sur une période de 3 ans (2017, 2018, 2019)

 

40% des PSUs initialement attribuées dépendent du % de variation annuelle du CFROI sur une période de 3 ans (2018, 2019, 2020)

 

40% des PSUs initialement attribuées dépendent du % de variation annuelle du CFROI sur une période de 3 ans (2017, 2018, 2019)

 

20% des PSUs initialement attribuées dépendent de l’objectif de réduction de la GHG Intensity au terme de l’execice comptable se clôturant le 31 décembre 2020

 

20% des PSUs initialement attribuées dépendent de l’objectif de réduction de la GHG Intensity au terme de l’execice comptable se clôturant le 31 décembre 2019

Validation des conditions de performance

 

Par le Conseil d’Administration

 

Par le Conseil d’Administration

En 2018, l’impact sur le compte de résultats consolidé en matière de PSU (net de couverture) se monte à 15 millions d’euros contre 21 millions d’euros en 2017. La valeur comptable du passif PSU à la fin 2018 se monte à 44 millions d’euros, contre 58 millions à la fin 2017.