Les membres du Comité Exécutif, y compris son Président (ou CEO), ont, dans le cadre de leurs responsabilités, des mandats d’Administrateur dans les filiales du Groupe. Lorsque ces mandats sont rémunérés, cette rémunération est intégrée dans les montants cités précédemment, que le mandat soit assumé à titre de salarié ou à titre indépendant au sens de la législation locale.

Les membres du Comité Exécutif ne bénéficieront pas d’une indemnité contractuelle de départ liée à l’exercice de leur mandat. En cas de cessation anticipée de fonction, seul le système légal est d’application.

En cas de décision de résiliation du contrat de Mme Ilham Kadri, celle-ci sera éligible à une indemnité contractuelle de 12 mois de sa rémunération totale à la cible.
Si Mme Ilham Kadri démissionne après janvier 2021, elle est soumise à une clause de non-concurrence de 12 mois sans indemnité supplémentaire.

Le contrat de M. Jean-Pierre Clamadieu n’inclut pas d’indemnité de licenciement. Toutefois, un contrat de non-concurrence de 24 mois est prévu dans son contrat et a été activé par la Société, donnant lieu au paiement à M. Jean-Pierre Clamadieu d'une indemnité de non-concurrence de 1,960,000 euros. Aucune acquisition accélérée n'est appliquée à ses LTIs existants, qui restent sujets à performance.

Ce qui précède est conforme aux exigences belges en matière de gouvernance d'entreprise

M. Roger Kearns a démissionné de Solvay le 31 mars sans aucune indemnité liée à son mandat exécutif.