Solvay
Rapport annuel intégré 2019

Le comité sur la stabilité financière (Financial Stability Board) du Groupe de travail Task Force on Climate-related Financial Disclosure (TCFD) a développé des recommandations sur les risques financiers liés au climat. Ces recommandations peuvent être utilisées par les entreprises afin de fournir des informations aux investisseurs, aux bailleurs de fonds, aux assureurs et aux autres parties prenantes.

Ce groupe de travail a structuré ses recommandations autour de quatre thèmes. Ces derniers représentent les aspects essentiels du fonctionnement des organisations : la gouvernance, la stratégie, la gestion des risques, ainsi que les mesures et objectifs.

Cette section aborde les informations publiées dans le Rapport Annuel Intégré et fournit une auto-évaluation du niveau de conformité du Groupe aux recommandations de la TCFD.

Gouvernance

  • La Charte de Gouvernance d’Entreprise décrit la manière dont le Conseil d’Administration gère les aspects liés à la durabilité. Elle est disponible sur le site Web de Solvay. Le Conseil d’Administration consacre au moins une réunion par an à la revue des tendances dans les questions de développement durable dans le monde, y compris l’analyse des risques et des opportunités liés au changement climatique ;
  • Un Responsable des risques Climat a été désigné au niveau du Comité Exécutif. Il est chargé de veiller à ce que les aspects liés au climat soient bien repris dans la stratégie et les activités du Groupe.

Stratégie

  • Des hypothèses sur le long terme sont présentées dans la description des grandes tendances. Voir en particulier la description de la tendance de « Raréfaction des ressources et demande accrue de durabilité ». Des hypothèses sur le moyen terme (dans les cinq prochaines années) sont présentées dans la description des marchés principaux de Solvay. Des hypothèses de court terme (un an) sont présentées dans les perspectives du Groupe.
  • Les risques et opportunités liés au climat ont été entièrement passés en revue en 2019 et sont décrits dans le chapitre « Gestion des risques ». Quatre grandes catégories de risques ont été analysées :
  • Risques de transition liés aux produits (au moyen de la méthodologie Sustainable Portfolio Management) ;
  • Analyse de scénarios en utilisant comme référence le scénario de « Développement Durable » de l’Agence Internationale de l’Énergie ;
  • Risques physiques aigus liés aux sécheresses, ouragans et tremblements de terre ;
  • Risques physiques chroniques liés à la pénurie d’eau.
  • Une analyse de scénarios a été réalisée en 2019, utilisant comme référence le scénario de « Développement Durable » de l’Agence Internationale de l’Énergie. L’impact sur les coûts de l’énergie et du CO2 (y compris l’impact sur les coûts des matières premières) et les répercussions sur les principaux marchés ont été évalués. Quatre membres du Comité Exécutif ont été directement impliqués dans l’exercice. Selon ce dernier, l’ampleur des impacts favorables sur les marchés dépasse celle des répercussions négatives sur les coûts de l’énergie et du CO2.
  • La présentation des risques principaux du Groupe ne fait pas de différence entre les long, moyen et court termes. La quantification des impacts n’est pas publiée.

Gestion des risques

  • Le processus de gestion des risques, les principaux risques ainsi que le processus utilisé pour les classer sont décrits dans le chapitre « Gestion des risques » ;
  • L’analyse des risques et des opportunités liés à la durabilité est effectuée en utilisant la méthodologie Sustainable Portfolio Management, pour chaque produit dans chaque application ou marché, y compris le risque de transition lié au changement climatique ;
  • Les « émissions de gaz à effet de serre » ont été identifiées comme un aspect prioritaire dans l’analyse de matérialité du Groupe. Les « risques de transition climatique » ont été identifiés comme faisant partie des risques principaux du Groupe. Les liens entre les principaux risques et les questions de haute matérialité font partie du processus d’analyse de matérialité. Les « risques physiques liés au climat » ont jusqu’ici été classés comme des aspects à matérialité modérée ;
  • L’outil Sustainable Portfolio Management est une exigence dans les processus clés du Groupe et en particulier dans l’évaluation des projets d’investissement en matière d’équipements, de recherche et d’innovation ainsi que d’acquisitions et de cessions.

Mesures et objectifs

  • Les objectifs stratégiques pour stimuler la création de valeur durable sont décrits dans le tableau de bord de Solvay ;
  • Les émissions de gaz à effet de serre, la consommation énergétique, les mesures et les objectifs de l’outil Sustainable Portfolio Management sont décrits dans le chapitre « États extra-financiers ». Le Groupe s’est engagé à réduire les émissions de gaz à effet de serre (Scope 1 et 2) à concurrence de 1 million de tonnes métriques d’ici 2025, par rapport à 2017, en améliorant son efficacité énergétique et le mix des énergies, et en investissant dans des technologies propres. L’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre sert de critère dans le cadre d’un « positive incentive loan » (prêt à impact) conclu avec un consortium de banques ;
  • Les émissions de gaz à effet de serre Scopes 1, 2 et 3 sont entièrement publiées et auditées. Le périmètre de reporting des émissions correspond à celui du rapport financier.