Solvay
Rapport annuel intégré 2019

GRI Disclosures

En millions d'euros

2019

2018

ACTIF

 

 

Actifs immobilisés

13 286

13 883

Frais d'établissement et immobilisations incorporelles

164

172

Immobilisations corporelles

64

55

Immobilisations financières

13 058

13 656

Actifs circulants

5 080

5 457

Stocks

 

 

Créances commerciales

862

886

Autres créances

3 861

4 061

Placements de trésorerie et valeurs disponibles

338

492

Charges à reporter et produits acquis

19

18

Total de l'actif

18 366

19 340

PASSIF

 

 

Capitaux propres

11 337

11 207

Capital

1 588

1 588

Primes d'émission

1 200

1 200

Réserves

1 982

1 982

Bénéfice reporté

6 566

6 436

Provisions et impôts différés

309

323

Dettes financières

3 353

3 015

à plus d'un an

2 652

2 050

à un an au plus

701

965

Dettes commerciales

84

80

Autres dettes

3 256

4 670

Charges à imputer et produits à reporter

27

45

Total du passif

18 366

19 340

La diminution du total de l’actif (-974 millions d’euros) est le résultat :

  • d’une diminution des actifs financiers de -598 millions d’euros, principalement liée à l’impact net :
  • des réductions de capital dans Solvay Finance Luxembourg (-1 720 millions d’euros), dans des filiales belges (-376 millions d’euros) et dans Solvay GmbH (-41 millions d’euros) ;
  • de l’accroissement de la participation détenue dans Solvay Holding Inc par l’intermédiaire de contributions en capital de 1 616 millions d’euros ;
  • d’une diminution des actifs courants de -377 millions d’euros, principalement liée :
  • à la diminution des autres créances (-200 millions d’euros) à la suite du remboursement d’emprunts par les filiales et des mouvements en comptes courants des filiales ; et
  • à la diminution des espèces détenues en banque (-154 millions d’euros).

La dette financière s'élève à 3 353 millions d’euros contre 3 015 millions d’euros fin 2018. L’augmentation de 338 millions d’euros est due :

  • au remboursement des dettes interentreprises pour -700 millions d’euros ;
  • à l’émission d’obligations senior (600 millions d’euros) ; et
  • à l’augmentation de papiers commerciaux (454 millions d’euros).

Après avoir pris en compte les « Placements de trésorerie et valeurs disponibles » ainsi que les emprunts interentreprises sous « Autres créances », la dette financière nette s’élève à 1 944 millions d’euros (contre 2 561 millions d’euros fin 2018). La diminution de la dette financière nette est principalement due aux flux interentreprises (dividendes, augmentations et baisses de capital).

Les autres dettes comprennent les comptes courants envers les filiales, ainsi que les dividendes à payer en 2020 (397 millions d’euros).

Les capitaux propres augmentent de 130 millions d’euros en raison de l’excédent du bénéfice de l’exercice sur le dividende.