Solvay
Rapport annuel intégré 2019

En millions d'euros

 

2019

2018

31 décembre

1 janvier

31 décembre

(1)

La dette nette à la fin de la période ne reflétant pas encore le produit net à recevoir lors de la cession d’activités abandonnées, alors que l’EBITDA sous-jacent exclut la contribution des activités abandonnées, l’EBITDA sous-jacent est ajusté pour calculer le ratio de levier. L’EBITDA sous-jacent de Polyamide a été ajouté.

Dettes financières non courantes

a

–3 382

–3 520

–3 180

Dettes financières courantes

b

–1 132

–723

–630

Dette brute

c = a+b

–4 513

–4 243

–3 810

Dette brute sous-jacente

d = c+h

–6 313

–6 743

–6 310

Autres instruments financiers

e

119

101

101

Trésorerie & équivalents de trésorerie

f

809

1 103

1 103

Trésorerie et équivalents de trésorerie totaux

g = e+f

928

1 205

1 205

Dette nette

i = c+g

–3 586

–3 038

–2 605

Obligations hybrides perpétuelles

h

–1 800

–2 500

–2 500

Dette nette sous-jacente

j = i+h

–5 386

–5 538

–5 105

EBITDA sous-jacent (derniers 12 mois)

k

2 322

2 330

2 230

Ajustement pour activités abandonnées(1)

l

366

315

305

EBITDA sous-jacent ajusté pour le calcul du ratio de levier(1)

m = k+l

2 688

2 645

2 536

Ratio de levier sous-jacent(1)

 

2,0

2,1

2,0

Évolution du chiffre d’endettement sous-jacent net
(en millions d’euros)

Underlying net debt (bar chart)

La dette financière nette sous-jacente[5] s’élève à 5,4 Md€. Le solide free cash flow de 801 M€ a permis le paiement du dividende de 387 M€ intervenu au S1 ainsi qu’une contribution volontaire supplémentaire aux retraites de 114 M€. En tenant compte d’autres facteurs liés au change aux fusions et acquisitions, la dette financière nette a été réduite de 152 M€, se traduisant par un effet de levier en amélioration à 2,0x.

Solvay a remboursé une obligation hybride perpétuelle de 0,7 Md€ à 4,20 % en mai 2019, laquelle a été partiellement refinancée par l’émission d’une autre obligation hybride de 0,3 Md€ à 4,25 % en novembre 2018. En septembre 2019, Solvay a également remboursé par anticipation un emprunt obligataire de 0,8 Md$ à 3,40% arrivant à maturité en 2020, et qui a été partiellement refinancé par l’émission d’un nouvel emprunt de 0,6 Md€ à 0,50% en août. Ces étapes contribuent à la réduction des charges financières, dont les effets se feront pleinement sentir en 2020.

[5] La dette financière nette sous-jacente inclut les obligations hybrides perpétuelles, qui sont traités comme capitaux propres sous IFRS.